samedi 30 avril 2011

Précipitations excédentaires en Colombie

Les fortes précipitations qui ont affecté la Colombie au cours du mois d’avril 2011 ont fait plus de 90 morts et 66 000 sinistrés. En réalité, les précipitations sont excédentaires depuis près d’un an en Colombie et ce, depuis la réapparition du phénomène de La Niña durant l’été 2010. Selon l’OMM, il s’agit d’ailleurs d’un des plus puissants du siècle écoulé. Sur les 12 derniers mois (mai 2010-avril 2011), les intempéries en Colombie ont fait près de 420 morts et affecté 2,8 millions de personnes.

Pourcentages de précipitations en avril 2011 par rapport à la moyenne pluriannuelle en Colombie.
(Source : Instituto de Hidrología, Meteorología y Estudios Ambientales – IDEAM)

Avril 2011 : un record de tornades aux États-Unis

Selon le rapport préliminaire du 30 avril 2011 de la NOAA, le nombre de tornades est déjà supérieur à la moyenne, alors que nous ne sommes pas encore en mai ou en juin (mois les plus propices à la formation des tornades aux États-Unis).
On dénombre 1041 tornades depuis le début de l'année (la moyenne pour un 30 avril étant de 466), dont 875 en avril (426 tornades en 4 jours, au moins 2 tornades de catégorie 5 sur l'échelle de Fujita) : il s'agit d'un record à cette période de l'année et d'un record pour un mois d'avril.
Si l'on s'en tient au rapport préliminaire, le mois d'avril 2011 dépasserait d'ores et déjà les précédents records remontant à mai 2003 (543) et mai 2004 (509).


Le 27/04/2011, on a dénombré 160 tornades en 24h, soit un record en 24h pour un mois d'avril ; le précédent record datait du 03/04/1974 avec 148 tornades.
Au cours de la dernière semaine du mois d'avril 2011, les tornades ont frappé 21 États américains, du Mississippi à la côte atlantique : cette vague de tornades meurtrière s'est donc abattue sur une étendue plus vaste qu'en avril 1974 (13 États).


Comme on peut l'observer sur le graphique ci-dessous, le mois d'avril 2011 s'inscrit dans une évolution à la hausse du nombre de tornades depuis 1950 :


L'année 2011 démarre donc en "trombe" !
Rappelons que le record sur une année est détenu par l'année 2004 avec 1819 tornades : ces tornades avaient provoqué la mort de 36 personnes. Depuis le début de l'année 2011, on déplore d'ores et déjà 348 victimes, dont 346 en avril. Mais ce bilan est tout à fait provisoire, puisqu'à l'issue de la terrible journée du 27/04/2011 où pas moins de 160 tornades ont été recensées, on a dénombré 315 victimes, dont 250 dans le seul État de l'Alabama, soit plus que le 03/04/1974 (307 morts) et le 11/04/1965 (260 morts). L'Alabama est l'État le plus touché par la pire vague de tornades depuis 60 ans. Les villes de Tuscaloosa et Rainwille en Alabama ont été également les plus touchées : on y dénombre respectivement 36 et 26 morts, et plusieurs centaines de blessés.
Il s'agit d'ores et déjà de la pire catastrophe naturelle aux États-Unis depuis l'ouragan Katrina en 2005. Rappelons enfin que le pire Tornado Outbreak de l'histoire remonte au 18 mars 1925 avec 695 morts (le célèbre "Tri-State Tornado").
Généralement, les tornades se développent plus à l'ouest, dans une zone que l'on appelle Tornado Alley, constituée de prairies et de larges espaces. Cela n'a pas été le cas au cours de ce mois d'avril 2011 : les tornades se sont développées plus à l'est et ont touché des régions plus densément peuplées.
Même si l'on a acquis une meilleure connaissance de ces phénomènes et si l'on dispose d'instruments de plus en plus sophistiqués, les alertes météo restent encore insuffisamment précises. Elles sont données en moyenne seulement 13 minutes à l'avance et sont fausses dans 75 % des cas, si bien que les habitants n'y croient pas et attendent de voir la tornade avant de prendre la situation au sérieux ; malheureusement, il est souvent trop tard…
Le passage de tornades dans les banlieues des grandes villes comme Atlanta ou Saint-Louis constituerait le pire des scénarios : on estime qu'une tornade pourrait provoquer plus de 1 000 morts.

(D'autres photos sur le blog Meteorology News.)

Des photos et plusieurs vidéos à voir sur le site norvégien NRK :
http://www.yr.no/nyheter/1.7611595
http://www.nrk.no/nyheter/verden/1.7607787
http://www.nrk.no/nyheter/verden/1.7611156
http://www.nrk.no/nyheter/verden/1.7600907
http://www.nrk.no/nyheter/verden/1.7597784

À consulter : Cartes annuelles des tornades des États-Unis de 1950 à 2009
La NOAA a répertorié sur une carte des États-Unis toutes les tornades pour chaque année de 1950 à 2009, en les classant par intensité suivant l'échelle de Fujita, tout en distinguant le nombre de tornades pour chaque État.

Extrêmes climatiques par continent en avril 2011

EUROPE (à l’ouest de l’Oural) :
Tnn
-26,3°C le 3 à Hoseda-Hard (Russie)
Txx
+39,0°C le 9 à Orihuela (Espagne, province d’Alicante), soit un nouveau record de chaleur en Europe pour un mois d’avril
+37,4°C le 9 à Murcie (Espagne), soit un record mensuel à la station
+36,0°C le 9 à Murcie-Alcantarilla (Espagne)
RRx
145 mm le 26 à Pantelleria (Italie)
Rafale de 167 km/h le 6 à Cairngorm (1245 m, Écosse)


Faits marquants dans le monde en avril 2011 (© NOAA).
ASIE :
Tnn
-42,8°C le 12 à Ilirnej (Russie, Sibérie)
Txx
+46,0°C les 23 et 26 à Larkana (Pakistan)
+45,5°C le 25 à Nawabshah (Pakistan)
+45,5°C le 26 à Bahawalnagar (Pakistan)
+45,2°C le 26 à Ganganagar (Inde)
RRx
203,0 mm le 9 à Sandakan (Malaisie)
200,0 mm le 11 à Fak-Fak/Torea (Indonésie)


ARCTIQUE-GROENLAND :
Tnn
-57,3°C le 21 à Summit (Groenland, 3202 m), soit un record de froid au Groenland pour un mois d’avril (précédent record : -54,5°C)
À noter :
Les températures ont été exceptionnellement basses sur la côte ouest du Groenland :
Kangerlussuaq a enregistré le mois d’avril le plus froid (Tm de -15,9°C), tout comme Qaanaaq dans le NW du Groenland (Tm de -18,5°C).
Avec une Tm de -20,5°C, la station de Pituffik a approché également le record d’avril 1987 (Tm de -20,8°C), la normale mensuelle étant de -16,7°C.
Txx
+8,8°C le 24 à Hatanga (71° 59’ N, 33 m, Russie), égalant le record de douceur pour un mois d’avril à la station (+8,8°C le 24/04/2007) ; mais aussi +8,7°C le 20, +7,6°C le 21 et +7,1°C le 27
+8,3°C le 25 à Jubilejnaja (70° 46' N, 22 m, Russie), +6,0°C le 26
+6,9°C le 24 à Hopen (Norvège, Svalbard) et +6,8°C le 25, soit un record de chaleur mensuel à la station depuis 1944 (précédent record : +5,3°C le 25/04/2006)
+6,8°C le 25 à Tasiilaq (Groenland)
+6,2°C le 30 à Narsarsuaq (Groenland)
À noter :
+2,7°C le 21 à Ostrov Dikson (73° 30’ N, Russie) et +2,0°C le 20, soit un record de douceur pour un mois d’avril à la station (précédent record : +1,8°C le 09/04/2007)

Enneigement record à Mammoth Mountain (Californie)

La station de Mammoth Mountain (Californie) a d’ores et déjà enregistré la saison la plus neigeuse depuis le début des observations en 1969 : entre le mois de septembre 2010 et le 30/04/2011, il est tombé 1616,7 cm (636,5 inches) de neige, et la saison n’est pas encore terminée ! Le précédent record était détenu par la saison 2005-2006 avec un total de 1469,5 cm (578,54 inches), la moyenne par saison étant de 870,0 cm (342,5 inches).

Cet enneigement record est dû principalement à un mois de décembre 2010 exceptionnel puisqu’il est tombé 530,9 cm (209,0 inches) contre une moyenne mensuelle de 161,0 cm (63,4 inches). Le précédent record en décembre datait de 1971 avec 355,1 cm (139,8 inches). Mais il s’agit surtout d’un record tous mois confondus, le précédent record datait de janvier 1995 avec 462,3 cm (182,0 inches)
Par ailleurs, signalons que le mois de mars 2011 constitue également un record avec un cumul de 450,9 cm (177,5 inches) (moy. mensuelle : 148,3 cm ou 58,4 inches), battant le précédent record qui remontait à mars 1991 avec 446,9 cm (175,95 inches).

Bilan des chutes de neige depuis septembre 2010 :
octobre 2010 : 25,4 cm (10 inches)
novembre 2010 : 223,5 cm (88 inches)
décembre 2010 : 530,9 cm (209 inches)
janvier 2011 : 73,7 cm (29 inches)
février 2011 : 233,7 cm (92 inches)
mars 2011 : 450,9 cm (177,5 inches)
avril 2011 : 78,7 cm (31,0 inches)

Le domaine skiable de la station s'étend de 2424 m à 3369 m d'altitude.

jeudi 28 avril 2011

+51,0°C : record mondial de chaleur pour un mois d'avril !

La température a grimpé jusqu'à +51,0°C le 27 avril 2011 à Santa Rosa (Mexique), soit un nouveau record mondial de chaleur pour un mois d’avril ; le précédent record était détenu par la station pakistanaise de Sibi avec +49,4°C, bien qu'il aurait été enregistré non officiellement au Mexique +50,0°C à Aquismon et Tanlajas.



Signalons d'autres températures maximales exceptionnellement élevées au Mexique :
+48,8°C le 28/04/2011 à Matlapa
+48,6°C le 27/04/2011 à Tamuin

samedi 9 avril 2011

+39,0°C : record de chaleur en Europe pour un mois d'avril

La température est montée jusqu'à +39,0°C le 9 avril 2011 à Orihuela (province d'Alicante, Espagne), soit un nouveau record de chaleur en Europe pour un mois d'avril !
Signalons également une Tx de +37,4°C le même jour à Murcie (Espagne), soit un record mensuel à la station.

vendredi 8 avril 2011

Séisme du 11 mars 2011 au Japon

Une grosse pensée pour tous les Japonais après ce terrible tremblement de terre qui vient de frapper le nord-est de l'archipel nippon.
Avec une magnitude de 9,0 sur l'échelle Richter, il s'agit du tremblement de terre le plus puissant enregistré au Japon depuis celui qui avait frappé la région de Kanto le 1er septembre 1923 (magnitude 8,3) et fait 141 720 victimes. Pour mémoire, le séisme le plus violent recensé de l'histoire s'est produit le 22 mai 1960 dans la région de Valdivia au Chili, avec une magnitude de 9,5 !

Ce puissant séisme s'est produit au large du Japon, à 24,4 km de profondeur dans l'océan Pacifique, par 38° 322' de latitude N et 142° 369' de longitude E. On a repéré au fond de l'océan une fracture de 500 km de long sur une trentaine de km de large.
On retiendra aussi que la terre a tremblé entre 2 et 3 longues minutes !


Comme on peut le voir sur la figure ci-dessous, le tremblement de terre du 11 mars a été précédé par plusieurs séismes d'une magnitude supérieure à 6 le 9 mars, dont un de 7,2 qui s'est produit un peu plus au nord et qui aurait provoqué un petit tsunami sur la côte nord-est. On peut constater également la quantité importante de répliques qui ont suivi l'événement du 11 mars et leur violence. On imagine dans quel état d'angoisse doivent se trouver les habitants de l'île de Honshu…

Entre le 11 mars (5h46) et le 10/05/2011 (15h26 UTC), on a recensé 1113 tremblements de terre d'une magnitude supérieure à 4,0 sur la côte orientale du Japon.
42 jours après le séisme du 11 mars 2011, la côte est du Japon a enregistré le 21/04/2011 à 13h54 UTC la 1000e réplique d'une magnitude supérieure à 4, soit une moyenne de près de 24 séismes par jour !
Voici le détail :
1 de magnitude 9,0
4 de magnitude supérieure à 7,0
54 de magnitude comprise entre 6,0 et 6,9
415 de magnitude comprise entre 5,0 et 5,9
639 de magnitude comprise entre 4,0 et 4,9.
Il s'agit essentiellement de répliques, mais certains séismes se sont produits plus au sud, à proximité de Tokyo.
On note un regain de l'activité sismique le 22 mars 2011 (2 séismes d'une magnitude 6,6 et 1 de magnitude 6,4 ont été enregistrés en moins de 24 heures), ainsi que le 7 avril 2011 (1 séisme de magnitude 7,1).

À titre de comparaison :
on avait enregistré 380 répliques en 5 jours après le tremblement de terre de Chuetsu du 23/10/2004 (6,8 de magnitude) et surtout 700 répliques en 13 jours après le séisme de Christchurch en Nouvelle-Zélande du 04/09/2010 (7,1 de magnitude).
Toutefois, la magnitude moyenne des répliques a été plus élevée après le séisme du 11 mars dernier au Japon, soulignant encore le caractère exceptionnel de cet événement.



Pour suivre les séismes en direct dans le monde :
http://www.meteo-world.com/seismes/seismes2.php

Sous l'effet de ce tremblement de terre majeur, la Terre a vacillé sur son axe, comme on avait pu l'observer lors du séisme de Sumatra en 2004. L'Institut italien de géographie et de volcanologie a indiqué tout d'abord que l'axe de la rotation de la Terre s'est déplacé de 10 cm. Puis des chercheurs américains de la NASA (Jet Propulsion Laboratory) ont précisé que l'axe de la Terre a été finalement déplacé de 16,5 cm (6,5 inches), soit davantage que lors du séisme du Chili en 2010 (7,11 cm ou 2,8 inches). Ce mouvement est beaucoup plus important que celui qui a suivi le tremblement de terre de Sumatra et probablement juste derrière celui du Chili de 1960. Cependant, pas de panique, la conséquence n'est qu'un raccourcissement de la durée de la journée de quelques millisecondes (1/1000e de seconde) !
Cependant, l'impact des séismes sur l'axe de rotation de la Terre reste inférieur au déplacement provoqué chaque année par les changements naturels de la masse de la Terre (atmosphère et océans), puisque celui-ci atteint en moyenne 39 inches (99 cm).

Un tremblement de terre d'une telle ampleur a été ressenti partout dans le monde. La preuve nous est fournie notamment par les sismographes de l'observatoire de Valentia en Irlande (Eire), qui montrent que l'onde sismique a mis 13 minutes pour se propager jusqu'en Irlande. Sur la figure ci-dessous, on peut constater que le séisme au large du Japon a débuté à 5h 46 mn 23 s. et qu'il a été ressenti en Irlande à 5h 59 mn 8 s. (UTC) :



Nous ne sommes pas à l'abri d'un événement plus important que les sismologues redoutent dans une zone située plus au sud, proche de Tokyo. Cette zone (cercle orange sur la carte ci-dessous), à la limite des plaques tectoniques, n'a pas connu de tremblement de terre important depuis 1940. Le segment de faille qui a rompu à Sendaï a peut-être avancé l'occurrence d'un séisme encore plus puissant au sud. Tout cela n'est pas de très bon augure…



Quelques photos de ce désastre et bien d'autres sur le site :
http://www.boston.com/bigpicture/2011/03/massive_earthquake_hits_japan.html
Vous pouvez aussi constater la situation avant et après le tsunami à partir de clichés satellite sur le site :
http://www.nytimes.com/interactive/2011/03/13/world/asia/satellite-photos-japan-before-and-after-tsunami.html?ref=asia











Une compilation de vidéos impressionnantes :
http://www.youtube.com/watch?v=av1Ieq0q06Q
(durée : 27 minutes 4 secondes)

Ou encore ces 2 vidéos : 
http://www.youtube.com/watch?v=Otur0A31jYE
http://www.youtube.com/watch?v=8vZR0Rq1Rfw&feature=player_embedded

Autre vidéo du tsunami qui a suivi le tremblement de terre au Japon :
http://www.youtube.com/watch?v=t_Sjhx2q5I8
(durée : 9 minutes 52 secondes)

Pour suivre le parcours du nuage radioactif, voici une animation présentée par les services météorologiques norvégiens :
http://www.yr.no/nyheter/1.7562242


Activité sismique en augmentation !

Comme le physicien de renom Michi Kaku l'avait annoncé le 24 février 2011, une série de tremblements de terre d'envergure menacent de façon imminente plusieurs régions du monde. Les séismes majeurs de Sumatra en 2004 et 2005 (9,1-9,3 et 8,6-8,7 de magnitude), du Chili en 2010 (8,8) et du Japon en ce 11 mars 2011 confirment que notre planète est entrée dans une période de forte activité sismique et annoncent de nouveaux tremblements de terre dévastateurs dans les années (voire les mois) à venir. Les régions les plus exposées sont les suivantes :
- la côte ouest de l'Amérique du Nord, en particulier la Colombie-Britannique (Canada) et surtout la Californie (États-Unis) où le "Big One" tant redouté n'est plus très loin de se produire (le nombre de secousses profondes, sous la faille californienne de San Andreas, est en très nette augmentation depuis 2009) : les mégapoles de Los Angeles et San Francisco sont les plus menacées d'une destruction majeure ;
- l'Alaska ;
- le Mexique, en particulier la capitale, Mexico City ;
- l'Équateur ;
- la péninsule du Kamchatka (Russie) ;
- mais également d'autres régions du monde plus proches de nous, comme l'Iran (région de Téhéran) ou la Turquie (région d'Istanbul).

La nature nous aura prévenu…

Les séismes de magnitude supérieure ou égale à 8 depuis 1900.