lundi 23 novembre 2020

Rejoignez-nous sur Facebook et Twitter

Géoclimat a investi le réseau Facebook depuis le 26 janvier 2015 !
Rejoignez-nous et abonnez-vous pour recevoir nos publications, découvrir jour après jour une sélection d’infos sur l’actualité météo dans le monde et bien d’autres choses.


Géoclimat est présent également sur le réseau Twitter depuis le 20 novembre 2020 !
Suivez-nous pour découvrir une sélection d’infos sur l’actualité météo dans le monde.


Précipitations exceptionnelles en Israël

Après un mois d’octobre 2020 extrêmement sec dans tout le pays (comparable aux mois d’octobre 1948, 1964 et 1992), de grandes quantités de pluie sont tombées dans le nord d’Israël du 19 au 21 novembre 2020 (principalement le matin du 20 et dans la nuit du 20 au 21 jusqu’au matin), en particulier dans les plaines côtières du nord et du centre (secteur du mont Carmel), jusqu’à plus de 200 mm localement au sud de Haïfa sur le flanc ouest du mont Carmel. Il est tombé en 3 jours l’équivalent de 2 fois la moyenne pluviométrique pour un mois de novembre, voire plus de 3 fois la moyenne mensuelle dans certains secteurs du mont Carmel.
Du 19 au 21 novembre, on a relevé notamment 230 mm à Nahsholim, 203 mm à Kerem Maharal (soit près du tiers du cumul pluviométrique moyen sur un an [625 mm]), 176 mm à Ein Carmel, 160 mm à Daliat el Karmel (dont 74 mm en 3h), 151 mm à Ma’aya Tzvi, 125 mm à Zikhron Yaakov, 119 mm au port de Haïfa et 109 mm à Beit Dagan.

Au pied du mont Carmel, la station de Nir Etzion a enregistré 140 mm au cours de la seule journée du 20 novembre, soit un record absolu en 1 jour depuis le début des mesures à la station il y a plus de 60 ans.
Le 20 novembre 2020 figure désormais parmi les journées les plus pluvieuses dans l’histoire d’Israël : plusieurs stations ont relevé plus de 180 mm en 1 jour, comme Meir Shfeya (près de Zikhron Yaakov), Kerem Maharal où il est tombé 185 mm (dont près de 100 mm en 3h et 80 mm en 2h), et jusqu’à 217 mm sur une période glissante de 24h à Nahsholim ! Pour trouver un cumul ≥ 200 mm en 1 jour en Israël, il faut remonter au 31 décembre 1998 avec 215 mm mesurés à Kerem Maharal. Pour info, le record national de précipitations en 24h est de 272 mm le 9 décembre 1921 à Haïfa / Technion (Institut de technologie d’Israël).

Des intensités parfois exceptionnelles (période de retour d’une centaine d’années) ont été observées dans certaines stations, comme à Tel-Aviv (plage) le 21 novembre vers 3h du matin avec 21 mm en 10 minutes, 29 mm en 20 minutes et 33 mm en 30 minutes, et plus particulièrement à Beit Dagan le même jour vers 6h30 du matin avec 26 mm en 10 minutes, 39 mm en 20 minutes et 47 mm en 30 minutes ! De telles intensités (sur 20 et 30 minutes) constituent des records à Beit Dagan depuis le début des mesures en 1962 et peut-être même à l’échelle du pays.

Plus à l’intérieur des terres (montagnes de Judée) et dans le sud du pays (désert du Néguev), il n’y a pratiquement pas plu, à l’exception du nord de la région d’Arabah et du sud de la mer Morte où la station de Sodome a relevé 16 mm, dont 12 mm en 10 minutes, alors que la moyenne annuelle n’est que de 41 mm !

Pour finir, les premières chutes de neige se sont produites le 20 novembre sur le mont Hermon où plusieurs centimètres ont été mesurés à Mitzpe Shelagim, un poste d’observation situé à 2220 m d’altitude.


dimanche 1 novembre 2020

Un mois d’octobre 2020 historiquement pluvieux dans le centre du Vietnam

De fortes précipitations de mousson se sont abattues sur le centre du Vietnam au cours du mois d’octobre 2020 (des provinces de Hà Tĩnh au nord à Quảng Ngãi au sud), amplifiées par le passage de la zone de convergence intertropicale (ITCZ en anglais, ou équateur météorologique) — qui entame en cette période de l’année sa lente migration vers le sud —, mais aussi par le passage successif de la tempête tropicale Linfa, d’une dépression tropicale particulièrement active puis du typhon Molave qui ont donné lieu à 3 épisodes pluviométriques très intenses du 7 au 13 octobre, du 16 au 22, puis du 28 au 31.
Après plusieurs mois consécutifs marqués par un fort déficit pluviométrique, ces précipitations torrentielles et persistantes ont engendré des crues majeures (voire historiques pour certaines d’entre elles) des principaux fleuves et rivières du centre du Vietnam, qui ont entraîné des inondations de grande ampleur et fait plus d’une centaine de victimes, en particulier dans les provinces de Quảng Trị, Thừa Thiên Huế, Quảng Bình, Quảng Ngãi et Quảng Nam. Les crues les plus importantes ont concerné surtout les rivières Kiến Giang (province de Quảng Bình), Thạch Hãn et Hiếu (Quảng Trị), Bồ et Tả Trạch (Thừa Thiên Huế), Thu Bồn (Quảng Nam) et Trà Khúc (Quảng Ngãi). Dans la province de Quảng Trị par exemple, le niveau du fleuve Thạch Hãn a dépassé sa crue historique de novembre 1999. D’une manière plus générale, les inondations qui ont touché le centre du Vietnam sont comparables à celles de novembre 2017 et décembre 2018, mais elles surpassent selon les provinces les inondations mémorables de 1999, 1983, 1953, 1924 et 1886.

> Quelques images des inondations filmées à Huế (le 12 octobre) et dans la province de Quảng Bình (le 21 octobre).

Cumuls de pluie au Vietnam du 1er au 20 octobre 2020
Les cumuls de pluie dans le centre du Vietnam ont atteint des valeurs exceptionnelles à l’échelle du mois, de l’ordre de 1500 à 2500 mm, voire plus de 3000 mm localement, soit de 2 à plus de 5 fois la normale mensuelle ! Dans la province de Thừa Thiên Huế, il est tombé jusqu’à 3436 mm à A Lưới (soit 3,5 fois la normale mensuelle) dont 2999 mm au cours des 20 premiers jours, 3253 mm à Nam Đông (soit 3 fois la normale mensuelle) dont 2510 mm durant les 20 premiers jours ! Quant à Huế (l’ancienne capitale impériale du Vietnam), le cumul mensuel s’élève à 2604 mm (le précédent record remontant à octobre 1969 avec 1469 mm) [dont 2396 mm sur les 20 premiers jours], soit près de 3 fois la normale mensuelle et 93 % de la normale annuelle !
Dans la province de Quảng Trị, il est tombé jusqu’à 2813 mm à Khe Sanh (soit plus de 5 fois la normale mensuelle) dont 2459 mm durant les 20 premiers jours du mois (soit plus de 7 fois la normale pour les 2 premières décades du mois) !

De forts cumuls de pluie en 24 heures ont également été relevés localement :

  • 842,0 mm à Hướng Linh le 16-17/10/2020 (19h-19h locales), dont 667,8 mm en 12h ;
  • 799,6 mm à Bạch Mã le 9-10/10/2020 (13h-13h locales) ;
  • 756 mm à Ba Đồn le 19/10/2020 (= record en 24h à la station) ;
  • 716,2 mm à Nam Đông le 9-10/10/2020 (13h-13h locales) ;
  • 644 mm à Mỹ Chánh le 8-9/10/2020 (19-19h locales) ;
  • 627,2 mm à A Lưới le 9-10/10/2020 (13h-13h locales) et 594 mm le 19/10/2020 ;
  • 620 mm à Huế le 8-9/10/2020 (19h-19h locales) ;
  • 600 mm à Kim Long le 8-9/10/2020 (19-19h locales) ;
  • 582 mm à Khe Sanh le 19/10/2020 [502 mm en 18h le 16-17/10/2020 (19h-13h locales)] ;
  • 541 mm à Minh Hóa le 16-17/10/2020 (19h-19h locales) ;
  • 500,6 mm à A Vao le 11-12/10/2020 (19h-19h locales) ;
  • 495,4 mm à Tà Rụt le 11-12/10/2020 (19h-19h locales), dont 458,6 mm en 18h

Il est également tombé 621 mm en 18h à Hướng Sơn et 595 mm à Vĩnh Ô le 17-18 octobre (7h-1h locales), 586,8 mm en 12h à Cẩm Xuyên le 18 octobre (7h-19h locales), 584,4 mm en 12h à Đô Lương le 29-30 octobre (13h-1h locales) [dont 367,4 mm en 6h], 537 mm en 12h à Hồ chứa nước Kim Sơn le 19 octobre (7h-19h locales) [dont 403 mm en 6h], 523,8 mm en 12h à Thanh Thủy le 29-30 octobre (13h-1h locales) et 519,6 mm en 13h à Hưng Nguyên le 30 octobre (0h-13h locales).
On retiendra enfin qu’il est tombé du 6 au 14 octobre jusqu’à 2289 mm à A Lưới, 1907 mm à Huế, 1855 mm à Nam Đông et 1533 mm à Khe Sanh, mais aussi en 4 jours du 15 au 19 octobre (19h-19h locales) jusqu’à 1868 mm à Kỳ Thượng !

Ces fortes pluies interviennent alors qu’un nouvel épisode La Niña a débuté il y a quelques mois et devrait atteindre son paroxysme au cours de l’hiver prochain, avec comme première conséquence une augmentation des pluies sur le Pacifique occidental et le Sud-Est asiatique.
En ce début de mois de novembre 2020, le centre du Vietnam reste d’ailleurs dans la ligne de mire du typhon Goni (baptisé Rolly par les services météorologiques philippins) — le plus puissant cyclone tropical dans le monde en 2020 — qui a frappé les Philippines dans la nuit du 31 octobre au 1er novembre avec des rafales de vent supérieures à 300 km/h lors de son passage sur la province insulaire de Catanduanes (soit le plus puissant typhon à frapper l’archipel philippin depuis le super typhon Haiyan en novembre 2013). Une nouvelle menace à surveiller…


 

 

mercredi 30 septembre 2020

Douceur exceptionnelle et persistante dans le nord de la Sibérie

Les températures moyennes sont anormalement élevées depuis le début de l’année en Russie et atteignent même un record sur les 8 premiers mois de l’année depuis 1891. Les plus fortes anomalies thermiques sont observées dans le nord de la Sibérie, en particulier dans la péninsule de Taïmyr, qui constitue la partie la plus septentrionale du continent asiatique, entre la mer de Kara à l’ouest et la mer de Laptev à l’est.
Après un mois d’août 2020 historiquement chaud dans cette région, les températures sont restées très anormalement élevées durant tout le mois de septembre. Au cap Tcheliouskine (le point le plus septentrional de la péninsule de Taïmyr et du continent eurasiatique, à 1370 km du pôle Nord), la température moyenne mensuelle a atteint 4,9°C, soit 7,5°C au-dessus de la normale et 2,3°C de plus que le précédent record pour un mois d’octobre (2,6°C en septembre 2016) ! Par ailleurs, la température n’est pas descendue en dessous de 0°C du 5 juillet au 28 septembre, soit durant 85 jours consécutifs : il s’agit de la plus longue série jamais enregistrée au cap Tcheliouskine depuis le début des mesures en 1932 !

Dans le nord de la mer de Kara, la station météo installée sur l’île Vize a battu à 12 reprises son précédent record mensuel de chaleur (avant 2020) : à 8 reprises consécutives du 2 au 9 septembre, à 2 autres reprises les 12 et 13 septembre, puis à 2 autres reprises les 22 et 23 septembre ! La température est montée jusqu’à 6,6°C le 12 septembre, surpassant de plus de 1°C le précédent record mensuel depuis le début des mesures en 1945 (5,4°C le 5 septembre 2015).
Plus surprenant encore, la station a enregistré 23 records quotidiens de chaleur en septembre 2020, après en avoir déjà enregistré 21 au mois d’août 2020, dont une série exceptionnelle de 28 records consécutifs du 14 août au 10 septembre !
Avec une température moyenne mensuelle de 3,3°C (soit 6,1°C au-dessus de la normale), la station a enregistré son mois d’octobre le plus chaud depuis le début des mesures en 1946 (précédents records : 1,7°C en septembre 2012 et 1,5°C en septembre 2016) !

Source des données : www.pogodaiklimat.ru

La station voisine de l’île Golomyannyy (79°55'N) a également battu à 14 reprises son précédent record mensuel de chaleur (avant 2020), du 4 au 10 septembre, puis du 12 au 17, puis encore le 23 septembre ! La température est montée à 7,1°C le 12 septembre et jusqu’à 7,2°C le 13 septembre, pulvérisant ainsi le précédent record mensuel depuis le début des mesures en 1930 (5,8°C le 12 septembre 2016) et après avoir déjà établi un nouveau record mensuel de chaleur en août 2020 (11,5°C le 2 août, contre 10,0°C le 9 août 1978) ! Par ailleurs, la station a enregistré 26 records quotidiens de chaleur en septembre 2020, dont 17 records consécutifs du 1er au 17 septembre et 8 autres du 19 au 26 septembre.
Avec une température moyenne mensuelle de 4,1°C (soit 7,6°C au-dessus de la normale mensuelle), la station a enregistré son mois d’octobre le plus chaud depuis le début des mesures en 1930 (précédents records : 2,8°C en septembre 1930 et 0,8°C en septembre 2012) !

Source des données : www.pogodaiklimat.ru

Changement radical de temps en Europe de l’Ouest fin septembre 2020

En quelques jours seulement, l’Europe de l’Ouest est passée sans transition d’un temps franchement estival et anormalement chaud pour un mois de septembre à un temps anormalement froid et maussade à la fin du mois de septembre 2020. En provenance du Groenland, où la température a chuté à -48,1°C le 25 septembre au matin à la station américaine de GEO-Summit [Summit Camp] (l’une des plus basses températures mesurées au Groenland pour un mois de septembre*), de l’air particulièrement froid et humide a déboulé par le nord‑ouest sur l’Europe occidentale à partir du 25 septembre 2020, mettant fin brutalement aux conditions météorologiques estivales qui régnaient encore les jours précédents.

À titre d’illustration, la France a connu des températures extrêmement élevées du 11 au 20 septembre 2020, avec un pic de chaleur les 14 et 15 septembre et de nombreux records mensuels de chaleur (plus 230 records le 14 et plus de 70 le 15). Le pays est passé en 13 jours seulement de son après-midi de septembre le plus chaud jamais observé depuis 1947 avec un indicateur national de température maximale de 33,4°C le 14 septembre (soit +10,6°C par rapport à la normale quotidienne 1981-2010, devant les 32,6°C du 04/09/1949) à son 3e après-midi de septembre le plus froid avec un indicateur national de température maximale de 14,3°C le 27 septembre (soit -6,6°C par rapport à la normale), derrière les 14,0°C du 30/09/1974 et 14,2°C du 27/09/2007 ! Plusieurs stations ont d’ailleurs enregistré à quelques jours d’intervalle à la fois leur plus haute et leur plus basse températures maximales pour un mois de septembre. Parmi les stations les plus anciennes, ce fut le cas notamment de Nancy-Essey (début des mesures en 1927) avec seulement 9,5°C le 26 septembre au plus chaud de la journée (contre 9,6°C le 23/09/1931), 11 jours seulement après avoir établi un nouveau record mensuel de chaleur le 15 septembre avec 34,4°C (contre 33,7°C le 19/09/1947) ; mais également de Bourges (mesures depuis 1945) avec seulement 11,1°C le 27 septembre au plus chaud de la journée (contre 11,7°C le 22/09/1996), 13 jours seulement après un nouveau record mensuel de chaleur établi le 14 septembre avec 35,7°C (contre 35,1°C le 16/09/1961).

© MétéoSuisse

Même constat en Suisse où la chute des températures a été également particulièrement brutale dans tout le pays à partir du 25 septembre, comme on peut le voir sur le tableau ci-contre des anomalies de température à l’échelle journalière calculées par Météo Suisse pour plusieurs stations dans différentes régions. En une dizaine de jours seulement, le pays est passé de températures anormalement élevées — notamment en montagne — (+6 à +9°C au-dessus de la normale) les 14 et 15 septembre avec un isotherme 0°C situé vers 4760 m le 14 et un géopotentiel 500 hPa** à 5945 m (2e valeur la plus élevée mesurée en Suisse pour un mois de septembre depuis 1954, derrière les 5964,5 m du 13 septembre 2019 !), à des températures anormalement basses à partir du 25 septembre (-6 à -9°C en dessous de la normale, jusqu’à -10,6°C le 26 au Jungfraujoch [3580 m]).

Une fraîcheur remarquable dans toute l’Europe de l’Ouest, localement exceptionnelle

Après une 2e décade de septembre la plus chaude depuis au moins 1947, les températures sont passées très nettement sous les normales en France à partir du 25 septembre. Plusieurs stations disposant d’une série de mesures de plus de 50 ans ont enregistré dès le 26 septembre leur plus basse température maximale pour un mois de septembre, comme Cognac avec 13,5°C (précédent record depuis 1945 : 13,6°C le 29/09/1988), Phalsbourg avec 7,6°C (précédent record depuis 1946 : 8,5°C le 28/09/1993), Pauillac avec 12,3°C (précédent record depuis 1962 : 13,0°C le 22/09/1979), ou encore Nancy-Ochey avec 8,4°C (précédent record depuis 1966 : 9,0°C le 29/09/1974).
À l’échelle nationale, l’après-midi du 27 septembre se place au 3e rang des après-midi les plus froids en France pour un mois de septembre avec une température moyenne de 14,3°C, derrière les 14,0°C du 30/09/1974 et 14,2°C du 27/09/2007. De nombreuses autres stations ont également enregistré ce jour-là leur plus basse température maximale pour un mois de septembre ; parmi les stations disposant de longues séries de mesures, on peut retenir les suivantes :

  • Bastia : 15,7°C (précédent record depuis 1945 : 16,6°C le 29/09/1955) ;
  • Bourges : 11,1°C (précédent record depuis 1945 : 11,7°C le 22/09/1996) ;
  • Gourdon : 10,1°C (précédent record depuis 1961 : 10,9°C le 02/09/1965) ;
  • Mâcon : 9,9°C (précédent record depuis 1943 : 10,5°C le 23/09/1931) ;
  • Dijon : 9,7°C (précédent record depuis 1921 : 9,8°C le 22/09/1931) ;
  • Lyon St-Exupéry : 9,7°C (précédent record depuis 1975 : 10,0°C le 27/09/2007) ;
  • Limoges-Bellegarde : 8,9°C (précédent record depuis 1973 : 9,5°C le 24/09/2002) ;
  • Grenoble-St-Geoirs : 8,8°C (précédent record depuis 1941 : 9,4°C le 23/09/1979) ;
  • Ambérieu : 8,8°C (précédent record depuis 1941 : 9,7°C le 30/09/1988) ;
  • Lons-le-Saunier : 8,6°C (précédent record depuis 1972 : 9,8°C le 24/09/2002).

À noter également que la température n’a pas excédé 10,3°C le 27 septembre au plus chaud de la journée à Lyon‑Bron, soit la 2e plus basse température maximale pour un mois de septembre depuis le début des relevés à la station en 1920, derrière les 9,6°C du 28/09/1939 ! Il en est de même à Besançon avec seulement 8,7°C dans l’après-midi du 27 septembre, soit la plus basse température maximale pour un mois de septembre depuis 1902 (8,6°C le 29/09/1902), juste derrière le record de 7,6°C remontant au 28/09/1885 ! Une fraîcheur inhabituelle régnait encore dans le sud de la France le 29 septembre avec seulement 6,3°C au matin à l’aéroport de Béziers-Vias (record mensuel de froid depuis 1994) et 4,0°C à Béziers-Courtade (plus basse température à la station en septembre depuis les 3,9°C du 21/09/1977).

Plusieurs stations ont également enregistré un nouveau record mensuel de froid le 27 septembre, comme Barcelonnette avec une température minimale de -5,4°C (précédent record depuis 1927 : -4,3°C le 20/09/2017), Tignes avec -7,6°C (contre -6,3°C le 18/09/2001), Porquerolles avec 9,7°C (contre 10,0°C le 21/09/1977), ou encore l’île du Levant avec 9,9°C (contre 10,6°C le 29/09/1974).

La chute des températures a également été brutale dans la plupart des pays de l’Europe de l’Ouest. En Italie, la température n’était que de 7°C le 25 septembre à midi à Varèse (localité située à moins de 400 m d’altitude dans le nord de la Lombardie), où une telle valeur à la mi-journée n’avait pas été observée en septembre depuis 1936. Autre exemple, la température n’a pas dépassée 12,2°C le 27 septembre à Grosseto (dans le sud de la Toscane), soit plus de 2°C en dessous de la plus basse température maximale jamais enregistrée en septembre dans cette station située à 5 m d’altitude au bord de la mer Tyrrhénienne. En montagne, la température est descendue à -22,0°C*** le 26 septembre au matin à la Capanna Regina Margherita (4560 m), ce qui constitue la plus basse température jamais enregistrée en Italie et dans toute l’Europe continentale pour un mois de septembre ; il s’agit néanmoins d’une station assez récente et située à très haute altitude, ce qui rend ce record finalement peu significatif sur le plan climatique, ni représentatif d’un pays ou même d’un continent. Toutefois, signalons que la station de Pian Rosa située à 3480 m d’altitude et disposant d’une plus longue série de données a enregistré sa plus basse température maximale pour un mois de septembre avec -14,2°C le 26 au plus « chaud » de la journée [-13,0°C sur 24h], battant de presque 3°C son précédent record.

En suisse, les températures moyennes journalières ont atteint des valeurs particulièrement basses et rarement observées à cette époque de l’année. La station de Nyon / Changins, par exemple, a mesuré sa plus basse température maximale pour un mois de septembre depuis le début des mesures en 1965 avec seulement 8,1°C le 27 septembre au plus chaud de la journée, juste 10 jours après avoir connu sa première nuit tropicale en septembre (température minimale de 20,1°C le 17 septembre).
Des températures particulièrement basses pour une fin septembre ont été relevées en montagne : jusqu’à -15,9°C le 26 septembre à la station du Jungfraujoch (3580 m) qui enregistre à cette occasion la 5e valeur la plus basse en septembre depuis 1959 et la plus basse depuis le 30/09/1974 (-16,6°C).

L’arrivée de cet air froid par le nord-ouest s’est également traduit par une chute des températures du 24 au 27 septembre dans les îles Britanniques (jusqu’à -5,0°C le 24 à Altnaharra en Écosse), notamment en Irlande du Nord où un nouveau record mensuel national de froid a été enregistré le 27 septembre avec -3,7°C à Katesbridge (précédent record : -3,6°C le 29/09/2018 à Katesbridge) !
Même constat en Irlande (Eire) où la température est descendue jusqu’à -2,1°C le 26 septembre à Markree Castle (à plus de 1°C encore du record mensuel national de froid : -3,5°C le 08/09/1972 à Offaly) et certaines stations ont enregistré leur plus basse température minimale pour un mois de septembre : c’est le cas notamment à Mullingar avec -1,7°C le 27 septembre (précédent record mensuel de froid depuis 1944 : -0,1°C le 18/09/1952), ou encore à l’aéroport de Casement avec -0,7°C le même jour (précédent record mensuel de froid depuis 1958 : -0,3°C le 08/09/1972).

Des chutes de neige abondantes et exceptionnellement précoces en montagne

Cet important afflux d’air polaire a engendré au contact des principaux reliefs des chutes de neige exceptionnelles par leur précocité et leur abondance surtout en moyenne montagne, généralement au-dessus de 1300 m d’altitude, mais également à plus basse altitude localement. Les chutes de neige les plus abondantes en France se sont produites sur les Pyrénées et les Alpes du Nord, mais il a également neigé quelques centimètres sur les plus hauts sommets des Vosges et du Jura, dans le Massif Central (au-dessus de 1300 m), y compris sur le relief corse le 27 septembre à partir de 1400 m d’altitude. Pour la première fois en septembre depuis les années 1930, il a même légèrement neigé le 27 septembre sur le Bruncu Spina (1830 m), un des deux sommets principaux du massif de Gennargentu dans la partie centre-orientale de la Sardaigne !
Dans les Pyrénées, il est tombé 30 à plus de 40 cm au-dessus de 2000 m d’altitude les 25-26 septembre, au moins 30 cm à 1800 m et une quinzaine de cm à 1500 m. Il s’agit des chutes de neige les plus abondantes dans les Pyrénées pour un mois de septembre depuis plusieurs décennies et avant la mi-octobre depuis 1998.

Neige à Chamrousse (Savoie) le 26/09/2020.
© Photos de Jérôme Narcy pour meteo-chamrousse.com
Dans les Alpes du Nord, des hauteurs de neige exceptionnelles pour un mois de septembre ont été mesurées dans plusieurs stations, comme à la station des Aiguilles Rouges (2365 m, Haute-Savoie) avec 39 cm le 26 septembre (record depuis l’ouverture de la station en 1983) ou de Rochilles (2450 m, Savoie) avec 34 cm le même jour (record depuis l’ouverture de la station en 1983 également). On a également relevé jusqu’à 73 cm à La Plagne (2120 m, Savoie), 41 cm à Bonneval (2720 m, Savoie), 33 cm à l’Alpe-d’Huez (1860 m, Isère), 29 cm à Chamrousse (1730 m, Isère), 26 cm au col des Saisies (1660 m, Haute-Savoie), 11 cm au Pleynet (1515 m, Haute-Savoie) et 10 cm au col de Porte (1325 m, dans le massif de la Chartreuse) où ce n’est que la 3e fois depuis le début des mesures en 1960 que l’on relève de la neige au sol en septembre (le record à la station nivologique étant de 15 cm le 26/09/1974).
Au col du Glandon (~1900 m, Savoie) où il n’y avait pas eu autant de neige en septembre depuis 1974, 7000 moutons et leur berger sont restés bloqués par 50 cm de neige du 25 au 27 septembre, ce qui a nécessité une opération de secours et d’acheminement par hélicoptère de nourriture pour le troupeau.

© SLF
Dans les Alpes suisses, la limite des chutes de neige s’est abaissée jusque vers 1000 m, voire plus bas encore localement par isothermie, jusque vers 700 m dans le nord des Grisons notamment. Du 25 au 27 septembre, il est tombé entre 40 et 60 cm de neige fraîche dans les Alpes glaronaises, le nord des Grisons et dans la partie occidentale du versant nord des Alpes suisses. On a relevé jusqu’à 63 cm de neige fraîche à Val Miez (2191 m) le 26 septembre (9h), 61 cm à Ortstock Matt (1824 m) le même jour à 10h du matin, 61 cm à Chüebodensee (2058 m) le 27 septembre (0h) et 58 cm à Gruppen (1632 m) le même jour à 0h30. Dans le Valais notamment, l’enneigement en moyenne montagne (en dessous de 1850 m d’altitude) n’avait pas été aussi important au mois de septembre depuis 1931 ! À Montana (Valais), l’épaisseur de neige fraîche le 26 septembre au matin a atteint 25 cm, battant ainsi les précédents records pour un mois de septembre de 22 cm le 25/09/1974 et 15 cm le 28/09/1936.

Dans les Alpes autrichiennes, la neige a même fait son apparition dans certaines vallées à partir de 550 m d’altitude avec 2 cm de neige fraîche relevés le 26 septembre à Bischofshofen, ce qui est particulièrement rare à cette altitude pour cette époque de l’année. Selon le ZAMG, il n’a été mesuré de la neige en dessous de 600 m d’altitude qu’à 3 autres reprises en septembre depuis le début des observations dans le pays : 6 cm le 23/09/1931 à Kufstein, 5 cm le 22/09/1979 à Feldkirch et 5 cm le 22/09/1979 à Bürs.

La neige a fait également son apparition dans les Alpes italiennes, mais également en Slovénie où l’on a relevé jusqu’à 60 cm de neige au sol le 28 septembre (dès 20h) à Kredarica (2514 m) : une telle hauteur de neige n’a été atteinte à la station slovène qu’à 4 autres reprises en septembre depuis le début des mesures en 1954, en 2017 (80 cm), 2002 (65 cm), 1989 (75 cm) et 1988 (95 cm).

Si un certain nombre d’épisodes de neige précoce se sont déjà produits par le passé au mois de septembre (dont le plus récent du 14 au 21 septembre 2017), il faut remonter à septembre 1974 pour trouver des chutes de neige aussi abondantes et à une altitude moyenne aussi basse dans les Alpes du Nord, associées à des conditions synoptiques comparables qui avaient également provoqué du 23 au 26 septembre 1974 un changement radical du temps. En Suisse par exemple, on avait relevé 102 cm de neige au sol le 25 septembre 1974 à La Chaux-de-Fonds, 147 cm à Montana et jusqu’à 207 cm à Leysin ! Cette arrivée précoce de l’hiver en 1974 avait d’ailleurs été suivie par le mois d’octobre le plus froid en Suisse depuis le début des mesures en 1864, à égalité avec octobre 1905…

___________
* La plus basse température pour un mois de septembre au Groenland est de -55,5°C et a été enregistrée par la station automatique de Barber (3170 m) le 22 septembre 1994.
** C’est-à-dire l’altitude à laquelle la pression atteint 500 hPa.
*** La valeur horaire relevée à 7h du matin était de -21,9°C ; la température est finalement descendue à -22,0°C le 26 septembre à la Capanna Margherita (et n’a pas excédé -16,6°C au cours de la journée), et probablement plus bas encore au col Major (4760 m) dont la station météo ne fonctionne plus malheureusement depuis le printemps dernier.


lundi 7 septembre 2020

Records nationaux de température (mensuels et absolus) en 2020

Bilan provisoire au 4 décembre 2020 des records enregistrés à l’échelle d’un territoire national (territoires indépendants et autonomes compris) ou d’un territoire d’outre-mer (ou non contigu), et autres faits marquants

Record absolu de chaleur   /   Record mensuel de chaleur   /   Record absolu de froid   /   Record mensuel de froid


Janvier
1 – NORVÈGE : 19,0°C le 2 janvier à Sunndalsøra [18,6°C à Åndalsnes]
2 – SÃO TOMÉ-ET-PRINCIPE : 33,0°C les 2 et 29 janvier à São Tomé Intern. Airport (record mensuel national égalé)
3 – CUBA : 35,7°C le 3 janvier à Veguitas (record mensuel national égalé)
4 – CORÉE DU SUD : 23,6°C le 7 janvier à Jeju (île éponyme) [19,6°C à Jangheung (partie continentale)]
5 – ANGOLA : 38,8°C le 13 janvier à Mbanza-Kongo (valeur à confirmer)
6 – RÉPUBLIQUE DU CONGO : 37,3°C le 15 janvier à Impfondo
7 – DOMINIQUE : 32,4°C le 17 janvier à Roseau / Canefield Airport
8 – ÎLE TROMELIN (Terres australes et antarctiques françaises) : 34,5°C le 20 janvier à Serge-Frolow
      [NB. – Le record supposé de 34,6°C le 08/01/1963 à Serge-Frolow est douteux et donc écarté.]

9 – INDONÉSIE : 37,4°C le 21 janvier à Palu Airport (Sulawesi)
10 – MEXIQUE : 42,0°C le 21 janvier à Vicente Guerrero = record mensuel de chaleur pour l’Amérique du Nord
11 – TERRITOIRE BRITANNIQUE DE L’OCÉAN INDIEN : 36,1°C le 22 janvier à Diego Garcia
12 – SINGAPOUR : 35,4°C le 26 janvier à Newton
13 – GUINÉE-BISSAU : 41,0°C le 27 janvier à Bafatá
14 – GAMBIE : 40,5°C le 31 janvier à Bassa Santa Su (record mensuel national fiable)
        [NB. – Le record supposé de 41,0°C le 19/01/2016 à Sibanor est douteux et donc écarté.]


NB
15 – 48,9°C le 4 janvier à Penrith Lakes AWS (Australie) = record absolu pour la région métropolitaine de Sydney
16 – 36,0°C le 9 janvier à Najran (Arabie Saoudite) = record mensuel dans l’hémisphère nord au-dessus de 1000 m
17 – MASSACHUSETTS (États-Unis) : 23,9°C le 12 janvier à Norwood Airport [23,3°C à Boston Airport]
18 – RHODE ISLAND (États-Unis) : 21,1°C le 12 janvier à Providence Airport et North Kingstown Airport
19 – Région de Tarapacá (Chili) : 37,7°C le 17 janvier à Pica (record absolu égalé)
20 – Tmin de 27,4°C le 18 janvier à Hacienda Taboga (Costa Rica) = plus haute Tmin au Costa Rica en janvier
21 – ÉCUEILS DES CARGADOS CARAJOS (Maurice) : 35,6°C le 19 janvier à Saint Brandon-St Raphael Island
22 – Comté du Trøndelag (Norvège) : 14,0°C le 20 janvier à Rissa
23 – Tmin de 29,1°C le 17 janvier à Bonriki Airport (Kiribati) = plus haute Tmin dans l’hémisphère nord en janvier
24 – ÎLE SURPRISE (Nouvelle-Calédonie, France) : 36,1°C le 27 janvier sur l’île Surprise (station peu fiable)
25 – PAPOUASIE OCCIDENTALE [IRIAN JAYA] (Indonésie) : 36,9°C le 30 janvier à Kaimana / Utarom


Février
26 – ESPAGNE (hors Canaries et enclaves africaines) : 29,6°C le 4 février à Valence Airport
        [NB. – Le prétendu record officiel de 30,0°C le 07/02/1960 à Malaga Airport est erroné et donc écarté.]

27 – ÎLES VIERGES AMÉRICAINES : 31,1°C les 4, 6, 8 et 11 février à St Croix Airport
        (record mensuel [fiable*] du territoire égalé)

        [* Toutes les données entre 1972 et 1999 sont surestimées de plusieurs °C, donc totalement erronées.]

28 – ANTARCTIQUE : 18,4°C le 6 février à la base Esperanza (station argentine)
29 – AZERBAÏDJAN : 27,4°C le 7 février à Lankaran
30 – RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : 37,0°C le 14 février à Santiago Rodriguez (record à confirmer)
31 – BAHAMAS : 33,0°C le 19 février à Nassau International Airport
32 – COLOMBIE : 42,6°C le 19 février à Jerusalén (record mensuel national [fiable] égalé)
                              = record absolu [fiable] pour le département de Cundinamarca
                              [42,2°C le 17 février à Capitanejo = record absolu pour le département de Santander]
33 – MALDIVES : 33,6°C le 22 février à Hanimaadhoo
34 – MADÈRE (Portugal) : 29,4°C le 24 février à Ponto do Sol [29,1°C le 4 à Porto Moniz, 28,6°C le 24 à Funchal]
35 – SUISSE : 24,6°C le 24 février à Biasca
36 – GAMBIE : 42,5°C le 26 février à Basse Santa Su
37 – SEYCHELLES : 34,7°C le 28 février à Seychelles International Airport / Mahe
38 – RUSSIE : 28,2°C* le 28 février à Kassoumkent [25,0°C à Shatoy] (* valeur à confirmer)
39 – COSTA RICA : 39,4°C le 29 février à Trinidad Vieja [39,2°C le 15 et 39,3°C le 18] (valeurs à confirmer)
        [NB. – 40,4°C le 6 février à Cerro Huacalito : valeur douteuse et donc écartée.]


NB
40 – Tmin de 34,7°C le 1er février à Condobolin Airport (Australie) = plus haute Tmin pour un mois de janvier
        dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud

41 – ÎLES CHATHAM (Nouvelle-Zélande) : 26,8°C le 3 février à Chatham Islands Airport [Tuuta Airport]
42 – Tmin de 18,0°C le 3 février à Calvi (Corse, France) = plus haute Tmin en Corse pour un mois de février
43 – Région Provence-Alpes-Côte d’Azur (France) : 27,0°C le 4 février à Seillans (record à confirmer)
44 – ÎLE TARO (îles Salomon) : 34,9°C le 4 février à Taro Island Airport
45 – CORSE (France) : 27,8°C le 11 février à Alistro = record mensuel et saisonnier de chaleur pour la Corse
46 – Région de Coquimbo (Chili) : 38,3°C le 18 février à Paihuano (1204 m)
47 – Département du Gard (France) : 25,9°C le 23 février à Montclus et le 24 février à Le Vigan
48 – Tmin de 32,0°C le 23 février à Yelimane (Mali) = plus haute Tmin dans l’hémisphère nord en février


Mars
49 – CAP-VERT : 35,8°C le 12 mars à Praia
50 – PARAGUAY : 43,1°C le 13 mars à RC1 Coronel Valois Rivarola
51 – ÎLES MARIANNES DU NORD (États-Unis) : 32,2°C les 19, 27, 29 et 30 mars à Saipan International Airport
52 – SEYCHELLES : 33,7°C le 25 mars à Seychelles International Airport / Mahe (record mensuel national égalé)
53 – MOZAMBIQUE : 43,2°C le 26 mars à Massangena
54 – ÉTATS-UNIS : 42,2°C le 26 mars à Zapata et le 27 à Falcon Reservoir (Texas) (record mensuel national égalé)
55 – THAÏLANDE : 42,9°C les 30 et 31 mars à Thoen

NB
56 – 42,4°C le 13 mars à Tak (Thaïlande) = plus haute Tmax en Thaïlande pour la 1re quinzaine de mars
57 – ÉTAT DE MORELOS (Mexique) : 44,0°C le 20 mars à Xicatlacotla (record absolu égalé pour l’État de Morelos)
58 – -75,3°C le 21 mars à Vostok (Antarctique) = record mensuel de froid à la station

NB – ARGENTINE : 45,0°C le 9 mars à Rivadavia = valeur "officielle" surestimée, la station étant surexposée de
         2 à 3°C. Cette valeur est donc écartée
.

NB – MYANMAR : 44,5°C le 29 mars à Chauk = valeur vraisemblablement surestimée et donc écartée.


Avril
59 – PARAGUAY : 40,8°C le 1er avril à RC1 Coronel Valois Rivarola
60 – SINT EUSTATIUS (Territoire néerlandais d’outre-mer) : 19,2°C le 4 avril à F. D. Roosevelt Airport
61 – COSTA RICA : 39,8°C le 5 avril à El Corral / Palo Verde
        [NB. – Plusieurs valeurs douteuses écartées : 41,9°C le 11 avril, 40,5°C le 10, 40,3°C le 17 et 40,1°C le 6
        à
Artola-Sardinal (ASADA) / 41,8°C le 24 avril, 41,2°C le 5, 40,6°C le 23 et 40,1°C le 20 à Cerro Huacalito.]
62 – NIGER : 47,2°C le 6 avril à Birni-N’Konni
63 – GHANA : 44,0°C le 6 avril à Navrongo
64 – GUINÉE-BISSAU : 43,2°C* le 6 avril à Bafatá [* Tmax provisoire à 15h UTC] (record mensuel national égalé)
       
[NB. – Le record national a peut-être été battu ce jour-là.]
65 – GUADELOUPE (France) : 35,2°C le 6 avril à Vieux-Habitants Gendarmerie (record à confirmer)
66 – SAINT-BARTHÉLEMY (France) : 33,6°C le 6 avril à Gustavia
67 – HONDURAS : 42°C* le 8 avril à Choluteca [* Tmax provisoire à 3h PM] (record mensuel national égalé)
68 – GUERNESEY (Royaume-Uni) : 24,5°C le 11 avril à Guernsey Airport
69 – RÉPUBLIQUE DOMINICAINE : 38,3°C le 11 avril à Loma Cabrera (record à confirmer)
        [Les 39,0°C du 26/04/1981 à Elías Piña et 38,5°C du 23/04/1981 à La Descubierta sont surestimés et sont
        donc écartés.
]

70 – CUBA : 39,7°C le 12 avril à Veguitas [39,4°C le 25 avril et 39,3°C le 11 avril à Veguitas]
        [39,3°C le 12 avril à Indio Hatuey, 39,2°C le 11 avril à Jucarito, 39,2°C le 10 avril à Palo Seco]

71 – HAÏTI : 37,0°C le 12 avril à Port-au-Prince Airport (record mensuel national égalé)
72 – MAYOTTE (France) : 36,4°C le 14 avril à Trévani
73 – ÎLES MARIANNES DU NORD (États-Unis) : 33,3°C les 19, 21, 25, 26, 27, 29 et 30 avril à Saipan Int. Airport
74 – SABA (Pays-Bas) : 31,7°C le 22 avril à Juancho Yrausquin Airport (record mensuel du territoire égalé)
75 – RÉPUBLIQUE DU CONGO : 38,7°C le 25 avril à Ouesso
76 – ÎLES VIERGES AMÉRICAINES : 32,8°C le 26 avril à Charlotte Amalie Airport et à St Croix Airport
        (record mensuel [fiable*] du territoire égalé)

        [* Toutes les données entre 1972 et 1999 sont surestimées de plusieurs °C, donc totalement erronées.]

77 – KIRGHIZISTAN : 35,1°C le 27 avril à Tokmak (816 m)
78 – CHINE : 43,5°C le 29 avril à Aydingkol AWS
79 – MONGOLIE : 36°C* le 30 avril à Ekhiyn-Gol (district de Shinejinst) [* valeur arrondie / réseau secondaire]
                               33,8°C le 30 avril à Hadatyn [33,6°C à Bayantoorai et à Ulygaiin Dugang] [réseau principal]


NB
80 – HONGRIE : -11,9°C le 1er avril à Zabar [-11,7°C à Nyírlugos] = record mensuel national de froid depuis 1930
81 – ÉTAT DE MORELOS (Mexique) : 45,0°C le 1er avril à Ticumán
82 – Tmin de 31,1°C le 2 avril à Argyle Aerodrome (Australie-Occidentale)
        = plus haute Tmin en Australie et dans tout l’hémisphère sud pour un mois d’avril

83 – 33,6°C le 7 avril à l’aéroport international de Gan (Maldives) = record absolu pour l’extrême sud des Maldives
84 – Tmin de 28,6°C le 7 avril à Palo Verde et au Refugio Nacional de Vida Silvestre Cipancí (Costa Rica)
        = plus haute Tmin au Costa Rica

85 – ÉTAT DU YUCATÁN (Mexique) : 45,0°C les 10 et 13 avril à Motul (record absolu de l’État du Yucatán égalé)
86 – 49,5°C le 12 avril à Ciudad Mante (Mexique) = record pour la 1re quinzaine d’avril dans l’hémisphère nord
        (valeur en cours de vérification)

87 – ATOLL DE MINICOY (territoire indien, mais géologiquement et culturellement maldivien) :
        35,6°C le 17 avril sur l’atoll de Minicoy = record absolu pour toute la région maldivienne

88 – ÉTAT DE NAYARIT (Mexique) : 46,0°C le 18 avril à Jesús María (record à confirmer)
89 – ÉTAT DE OAXACA (Mexique) : 47,0°C les 20 et 23 avril à Río Manso Lalana, le 23 avril à San Felipe
90 – 32,1°C le 23 avril à Iskitim (Russie) = Tmax > 32°C la plus précoce en Russie asiatique
91 – Tmin de 30,2°C le 23 avril à Telfer (Australie-Occidentale)
        = plus haute Tmin en Australie pour la 3e décade et la 2e quinzaine du mois d’avril

92 – 42,8°C le 23 avril à Mardie (Australie-Occidentale) = record de chaleur en Australie et dans l’hémisphère sud
        pour la 3e décade du mois d’avril

93 – 32,1°C le 25 avril à Suhobuzimskoye (56°30'N, Russie) = plus haute Tmax en avril en Russie et dans tout
        l’hémisphère nord au-dessus de 55°N

94 – 31,0°C le 25 avril à Bogouchany [Bogucany] (58°23'N, Russie) = plus haute Tmax en avril en Russie et dans
        tout l’hémisphère nord au-dessus de 58°N

95 – 42,0°C le 26 avril à Mandora (Australie-Occidentale) = Tmax de 42°C la plus tardive en Australie
96 – ÎLES COCOS (Myanmar) : 37,2°C le 26 avril à Great Coco Island Airport


Mai 2020
97 – NIGER : 47,5°C le 2 mai à Tillabéry (record mensuel national égalé)
98 – SABA (Pays-Bas) : 31,9°C les 7 et 13 mai à Juancho Yrausquin Airport (record mensuel du territoire égalé)
99 – GRÈCE : 41,8°C le 16 mai à Plora (Crète) [41,1°C le 17 mai à Míres et 40,9°C à Gortyne (Crète)]
                        [40,7°C le 15 mai à Katho Tithorea et à Sparte]

100 – TURQUIE : 44,5°C le 17 mai à Tire [43,9°C le 16 mai]
101 – CHYPRE : 44,4°C le 19 mai à Astromeritis (près de Morphou) [43,7°C le 19 mai à Athalassa]
                            [43,5°C* le 19 mai à Morphou (* Tmax provisoire à 13h UTC), 43,1°C à Tymbu / Nicosie]

102 – ÎLES SALOMON : 35,0°C les 19 et 20 mai à Honiara International Airport (record mensuel national égalé)
103 – HAÏTI : 37,0°C le 24 mai à Port-au-Prince Airport (record mensuel national égalé)
104 – CHILI : 37,8°C le 25 mai à San Felipe (672 m)
105 – OUZBÉKISTAN : 44,7°C le 27 mai à Buzaubaj [44,3°C le 26 mai]
106 – KAZAKHSTAN : 43,1°C le 27 mai à Cirik-Rabat

NB – GUYANA : 35,4°C le 1er mai à Lethem (valeur relevée à 18h UTC ; Tmax censurée)
         -> le record mensuel national (35,8°C) a vraisemblablement été battu ce jour-là.

NB – ISLANDE : -22,2°C le 9 mai à Dyngjujökull (1689 m) (valeur non validée officiellement)
         [NB. – Station récente dont le capteur est placé plus bas au-dessus du sol que la hauteur standard.]


NB
107 – PROVINCE DE HENAN (Chine) : 41,0°C le 3 mai à Xingyang [40,8°C à Zhengzhou et à Mengzhou]
108 – 35,4°C le 4 mai à Cambo-les-Bains (France) = record national de chaleur [fiable] pour la 1re décade de mai
109 – ÉTAT DE NAYARIT (Mexique) : 46,0°C les 4, 5, 6, 7, 21 et 22 mai à Jesús María (record égalé, à confirmer)
110 – PROVINCE INSULAIRE DE HAINAN (Chine) : 41,1°C le 7 mai à Danzhou (record absolu égalé)
111 – Tmin/24h de 30,1°C [Tmin nocturne de 30,7°C] le 17 mai à Emponas (Grèce)
          = plus haute Tmin/24h et plus haute Tmin nocturne en Europe au printemps

112 – 36,6°C le 27 mai à Montréal / Trudeau International Airport (Québec, Canada)
          = égale le record absolu pour l’agglomération de Montréal [réseau principal de stations référencées par l’OMM]
          (36,6°C le 02/07/2018 à Montréal Mc Tavish)
          [NB. – Le record absolu est détenu par l’Adaport Victoria de Montréal avec une valeur horaire maxi de 36,7°C
          le 01/08/1975. Est exclu ici le record controversé de 37,6°C du 01/08/1975 à Montréal / Trudeau Int. Airport.
]

113 – Tmin de 35,2°C* le 29 mai à Furnace Creek (vallée de la Mort, États-Unis) [34,9°C* le 28] (* valeurs exactes ;
          valeur arrondie officielle de 95°F = 35,0°C les deux jours)

          = plus haute Tmin au mois de mai pour l’Amérique du Nord et l’Amérique du Sud réunies


NB – MYANMAR : 47,5°C le 8 mai à Chauk = valeur vraisemblablement surestimée et donc écartée


Juin 2020
114 – KAZAKHSTAN : 47,1°C le 2 juin à Cirik-Rabat (valeur suspecte, à confirmer)
115 – MALDIVES : 34,9°C le 3 juin à Male International Airport [34,5°C le 2 juin]
116 – GHANA : 39,0°C le 5 juin à Navrongo (record mensuel national égalé)
117 – ÎLES VIERGES AMÉRICAINES : 34,4°C les 5, 22 et 23 juin à Charlotte Amalie International Airport
          et les 20 et 26 juin à St Croix Airport (record mensuel [fiable*] du territoire égalé)
          [* Toutes les données entre 1972 et 1999 sont surestimées de plusieurs °C, donc totalement erronées.]

118 – KENYA : 38,4°C le 6 juin à Mandera
119 – THAÏLANDE : 42,0°C le 13 juin à Uttaradit
120 – SABA (Pays-Bas) : 32,6°C le 13 juin à Juancho Yrausquin Airport

NB
121 – ÉTAT DE SINALOA (Mexique) : 50,0°C les 4 et 12 juin à Huites (record absolu égalé) [surchauffe possible]
122 – ÉTAT DE JALISCO (Mexique) : 45,0°C le 5 juin à Bolaños (record absolu de l’État égalé)
123 – ÉTAT DE NAYARIT (Mexique) : 46,5°C le 19 juin à Jesús María (record à confirmer)
124 – 38,0°C le 20 juin à Verkhoïansk (67°33'N, Russie) = plus haute Tmax au nord du cercle polaire arctique
125 – Tmin de 24,9°C le 24 juin à Formosa Airport (Argentine) = plus haute Tmin/24h en Argentine au mois de juin
126 – COMTÉ DE TRØNDELAG (Norvège) : 34,3°C le 27 juin à Værnes / Trondheim Airport
127 – 21,4°C le 27 juin à Eureka (80°N, Canada, Nunavut) = Tmax la plus élevée par 80° de latitude N
          [NB. – 21,0°C le 14/07/2019 à Alert (82°30' N, Canada, Nunavut) = Tmax la plus élevée au-delà de 80°N]



JUILLET 2020
128 – MOZAMBIQUE : 36,5°C le 11 juillet à Massangena
129 – ÎLES VIERGES AMÉRICAINES : 34,4°C le 11 juillet à Charlotte Amalie International Airport
          (record mensuel [fiable*] du territoire égalé)
          [* Toutes les données entre 1972 et 1999 sont surestimées de plusieurs °C, donc totalement erronées.]

130 – TAÏWAN : 40,5°C le 16 juillet à Taimalee Research Center 2 (record national pour le réseau officiel)
          [NB. – 41,2°C le 01/07/2004 à Taichung Agr. Research and Extension Station = record national non officiel.]

131 – ÎLES MARIANNES DU NORD (États-Unis) : 33,9°C les 16 et 17 juillet à Saipan International Airport
          (record mensuel du territoire égalé)

132 – LAOS : 39,0°C le 25 juillet à Luang Prabang
133 – MYANMAR : 43,0°C le 25 juillet 2020 à Monywa
134 – IRAN : 53,5°C le 27 juillet à Mehran
135 – LIBAN : 45,4°C le 27 juillet à Houche-Al-Oumara (920 m)
136 – ARABIE SAOUDITE : 51,1°C le 30 juillet à Rafha

NB
137 – COMTÉ DE INNLANDET (Norvège) : -7,2°C le 4 juillet à Sognefjellhytta (1413 m)
138 – ÎLE KING (Australie, Tasmanie) : -1,2°C le 17 juillet à King Island Airport
139 – ÎLES COCOS (Myanmar) : 34,0°C le 24 juillet à Great Coco Island Airport
140 – 21,9°C le 25 juillet à Eureka (80°N, Canada, Nunavut) = Tmax la plus élevée par 80° de latitude N
          [NB. – 21,0°C le 14/07/2019 à Alert (82°30' N, Canada, Nunavut) = Tmax la plus élevée au-delà de 80°N]

141 – SPITZBERG (Norvège, Svalbard) : 21,7°C le 25 juillet à Svalbard Lufthavn [Longyearbyen Airport]


AOÛT 2020
142 – MELILLA (enclave espagnole sur la côte nord du Maghreb) : 39,9°C le 1er août à Melilla Airport
143 – ÎLES SALOMON : 34,8°C le 6 août à Honiara International Airport
144 – TERRITOIRE DES ÎLES COCOS (Territoire extérieur de l’Australie) : 30,6°C le 14 août à Cocos Island Airport
145 – MEXIQUE : 50,2°C le 14 août à Mexicali
146 – ÉTATS-UNIS : 54,4°C le 16 août à Furnace Creek (vallée de la Mort) = RECORD MONDIAL DE CHALEUR
          [valeur probablement égalée le 17 août à Badwater (vallée de la Mort) : Tmax provisoire de 53,9°C à 3h PM]

147 – JAPON : 41,1°C le 17 août à Hamamatsu (record national égalé)
148 – ÎLES VIERGES AMÉRICAINES : 35,0°C les 17 et 18 août à St Croix Airport
          (record mensuel [fiable*] du territoire égalé)

          [* Toutes les données entre 1972 et 1999 sont surestimées de plusieurs °C, donc totalement erronées.]

149 – AUSTRALIE : 41,2°C le 23 août à West Roebuck [40,7°C le 22 août à Yampi Sound] (Australie-Occidentale)
          = record national de chaleur en hiver (juin-juillet-août)

150 – PARAGUAY : 41,0°C le 28 août à Filadefia (record mensuel national égalé)

NB
151 – DÉPARTEMENT DE LA LOZÈRE (France) : 42,1°C le 1er août à Saint-Étienne-Vallée-Française
152 – TASMANIE (Australie) : -14,2°C le 7 août à Liawenee
153 – -1,5°C le 16 août à South Col AWS (7945 m, Mt Everest, Népal) = RECORD MONDIAL À CETTE ALTITUDE
154 – Tmin de 40,0°C le 17 août à Furnace Creek et à Stovepipe Wells 1SW (États-Unis, vallée de la Mort)
          = plus haute Tmin pour un mois d’août aux États-Unis et dans le monde
          [NB. – Les 41,1°C du 01/08/1920 à Greenland Ranch (USA, vallée de la Mort) sont douteux et donc écartés.]

155 – 31,0°C le 28 août à Port-Louis (Maurice) = record mensuel de chaleur pour l’île principale de Maurice

NB – NEVADA (États-Unis) : 49,4°C le 31 juillet à Laughlin [et non le 1er août comme reporté dans la base de
         données de la NOAA ;
le record de chaleur de l’État du Nevada pour le mois d’août n’a donc pas été égalé.]

NB – MYANMAR : 41,6°C le 30 août à Chauk = station vraisemblablement surexposée et donc écartée.


SEPTEMBRE 2020
156 – TAÏWAN : 39,4°C les 2 et 3 septembre à Donghe
157 – LAOS : 37,0°C le 2 septembre à Luang Prabang (record mensuel national égalé)
158 – JAPON : 40,4°C le 3 septembre à Sanjo [40,0°C à Nakajo]
159 – TURQUIE : 47,1°C le 3 septembre à Kozan [46,9°C à Kadirli]
160 – LIBAN : 44,3°C le 3 septembre à Houche-Al-Oumara (920 m)
161 – ISRAËL : 48,9°C le 4 septembre à Eilat
          [48,2°C le 5 septembre à Ro’i, 47,9°C le 4 septembre à Galgalatz, 47,7°C à Yotvéta et à Tirat-Zvi]

162 – CHYPRE : 46,2°C le 4 septembre à Athalassa (Visitor Centre of the National Forest Park)
          = record absolu pour la partie grecque de l’île
          [46,0°C le 4 septembre à Athiénou, 45,8°C à Geçitkale, 45,7°C à Tymbu/Nicosie et 45,3°C à Athalassa
          (Radiosonde Station)]
163 – JORDANIE : 48,5°C le 5 septembre à Aqaba Airport [48,2°C le 4 septembre]
164 – MEXIQUE : 50,1°C le 6 septembre à Mexicali Observatorio
          [
49,9°C le 5 septembre à Mexicali Observatorio et 49,6°C à Mexicali]
165 – DOMINIQUE : 35,7°C le 15 septembre à Canefield Airport
166 – BELGIQUE : 35,6°C le 15 septembre à Dilbeek [35,4°C à Charleroi / Gosselies]
167 – PAYS-BAS : 35,1°C le 15 septembre à Gilze-Rijen [34,4°C à Woensdrecht et 34,3°C à Maastricht]
168 –
LUXEMBOURG : 35,7°C le 16 septembre à Beetebuerg (à confirmer) [35,2°C le 15 septembre à Steinsel]
          [34,7°C le 15 septembre à Ëlwen et à Bettendorf]
169 – PORTO RICO (Territoire non incorporé des États-Unis) : 37,8°C le 17 septembre à Central Aguirre

170 – HAWAÏ (États-Unis) : 35,6°C le 18 septembre à Kahului Airport (record mensuel de l’État égalé) [suspect]
171 – MAYOTTE (France) : 33,8°C le 22 septembre à Mtsamboro (record mensuel égalé)
172 –
SAINT-BARTHÉLEMY (France) : 35,3°C le 24 septembre à Gustavia
173 – BOTSWANA : 42,0°C le 25 septembre à Tubu (967 m) [41,9°C le 21, 40,7°C le 22 et 40,4°C le 20]
174 – PARAGUAY : 45,5°C le 26 septembre à Pozo Hondo
175 –
ARGENTINE : 44,6°C le 26 septembre à Ingeniero Juárez (station hydrométéorologique)
         
[NB. – 45,5°C les 25 et 26 septembre à Rivadavia = valeur "officielle" surestimée, la station étant surexposée
          de 2 à 3°C. Cette valeur est donc écartée
.]
176 – DIEGO GARCIA (Territoire britannique de l’océan Indien) : 34,2°C le 26 septembre à Diego Garcia
177 –
ITALIE : -22,0°C le 26 septembre à la Capanna Regina Margherita (4560 m, Italie)
          = plus basse température pour un mois de septembre
en Europe continentale
          [NB. – Cette station est récente et située à très haute altitude.]
178 – IRLANDE DU NORD : -3,7°C le 27 septembre à Katesbridge
179 – BRÉSIL : 44,1°C le 30 septembre à Coxim et à Água Clara = record absolu pour l’État du Mato Grosso do Sul

NB
180 – Tmin de 29,8°C le 3 septembre à Koshino = plus haute Tmin/24h au Japon pour un mois de septembre
181 – 51,7°C le 5 septembre à Furnace Creek (États-Unis) = Tmax > 51°C la plus tardive dans le monde
          [valeur non officielle de 51,7°C le 6 septembre à Badwater (États-Unis, vallée de la Mort)]
182 – 49,4°C le 6 septembre à Chino Airport et à Woodland Hills / Pierce College (États-Unis, Californie)
          = record absolu pour le Grand Los Angeles (y compris pour les comtés de Los Angeles, Ventura,
          Santa Barbara, San Luis Obispo, San Bernardino et Riverside réunis)

183 –
NEVADA (États-Unis) : 47,8°C le 6 septembre à Laughlin
184 –
COLORADO (États-Unis) : 42,2°C le 6 septembre à La Junta Municipal Airport

185 – ÎLE D’HOKKAIDO (Japon) : 34,4°C le 8 septembre à Ashoro
186 – ÉTAT DU PARÁ (Brésil) : 41,7°C les 10 et 11 septembre à Conceição do Araguaia
187 – 30,8°C le 14 septembre à Jersey Airport (Jersey, Royaume-Uni) = Tmax ≥ 30°C la plus tardive à Jersey

188 – 23,5°C le 27 septembre à Kokemäki Tulkkila (Finlande) = Tmax la plus élevée en Finlande pour la dernière
          semaine de septembre

189 – ÉTAT DE GOIÁS (Brésil) : 42,8°C le 29 septembre à São Miguel do Araguaia
190 – ÉTAT DU MATO GROSSO (Brésil) : 44,0°C le 30 septembre à Cuiabá (WMO id. 83361)
191 – 47,2°C le 30 septembre à Predio el Jazmin (Mexique) = Tmax de 47°C la plus tardive au Mexique


OCTOBRE
192 – ALGÉRIE : 44,5°C* le 1er octobre à Reggane (* Tmax partielle relevée à 15h UTC)

193 – TUNISIE : 44,3°C le 3 octobre à Médenine [43,1°C à Gabès]

194 –
HAWAÏ (États-Unis) : 35,6°C les 3 et 25 octobre à Kahului Airport (record mensuel de l’État égalé) [suspect]

195 – BRÉSIL : 44,6°C le 5 octobre à Nova Maringa et à Água Clara (record national égalé)
          = record absolu pour les États du MATO GROSSO et du MATO GROSSO DO SUL
         
[
44,5°C le 8 octobre à Nova Maringa, 44,5°C le 5 à Poxoréo, 44,4°C le 1er à Água Clara]
196 – TURQUIE : 40,6°C le 6 octobre à Manavgat / Beşkonak Orman Sahasi [40,4°C le 7 octobre]
197 – CHYPRE : 40,4°C le 7 octobre à Athalassa [38,8°C à Geçitkale et 38,6°C à Lefkoniko]
198 – JORDANIE : 44,6°C le 9 octobre à Aqaba Airport

199 –
PÉROU : 39,7°C le 11 octobre à Iñapari et à Selva Alegre [39,6°C le 9 octobre à Satipo]
          [
NB. – 40,3°C le 25 octobre à Requena, mais la station est vraisemblablement surexposée.]
200 – MYANMAR : 39,4°C le 13 octobre à Monywa
          [NB. – Des Tmax plus élevées ont été enregistrées à Chauk en octobre 2020 (jusqu’à 40,5°C les 12 et
          13/10/2020), en octobre 2019 (jusqu’à 41,2°C le 24/10/2019) et en octobre 2011 (39,6°C le 12/10/2011),
          mais ces valeurs ont été volontairement écartées, car la station est clairement surexposée.
]

201 – ÎLES MARIANNES DU NORD (États-Unis) : 33,3°C le 19 octobre à Saipan International Airport
202 – BOTSWANA : 43,5°C le 21 octobre à Tubu (967 m) [43,2°C le 20]
203 –
MALDIVES : 33,1°C le 31 octobre à Hanimaadhoo Airport [33,0°C le 29]


NB

204 –
ÉTAT DU PARANÁ (Brésil) : 42,9°C le 3 octobre à Morretes
205 – Tmin nocturne de 20,2°C le 4 octobre à Orechová (Slovaquie) = plus haute Tmin nocturne en Slovaquie
          pour un mois d’octobre

206 – ÉTAT DE SÃO PAULO (Brésil) : 43,5°C le 7 octobre à Lins
207 – ÉTAT DU MINAS GERAIS (Brésil) : 44,0°C le 8 octobre à Araçuaí [43,1°C à São Romão]
208 – ÉTAT DE BAHIA (Brésil) : 42,9°C le 8 octobre à Ibotirama
209 – ÉTAT DE GOIÁS (Brésil) : 43,9°C le 9 octobre à Aragarças [43,6°C le 4 à Aragarças et 43,4°C le 3 à Goiás]
210 – ÉTAT DU DISTRICT FÉDÉRAL (Brésil) : 37,8°C le 9 octobre à Aguas Emendadas
          [37,3°C le 8 à Gama et 36,6°C à Brasilia Airport]

211 – ÎLES COCOS (Myanmar) : 17,7°C le 14 octobre à Great Coco Island Airport
212 –
-34,0°C le 25 octobre à Potomac (Montana, USA) = Tmin ≤ -34°C la plus précoce aux USA (hors Alaska)      
          [NB. – -35,0°C le 26 octobre à Lyman (Wyoming, USA), mais cette valeur n’a pas été validée officiellement.]
213 – COLORADO (États-Unis) : -36,1°C le 27 octobre à Hebron [-33,3°C à Walden (COOP station)]
214 – DAKOTA DU SUD (États-Unis) : -29,4°C le 27 octobre à Hill City

NB – ARUBA : 20,7°C le 3 octobre à Queen Beatrix Airport ; cependant, cette valeur relevée lors d’un violent orage
         d’une quarantaine de minutes n’a pas été reportée par le Département météorologique d’Aruba dans son
         bulletin climatique mensuel.



NOVEMBRE
215 – NÉPAL : 35,4°C le 2 novembre à Bhairawa Airport
216 – LUXEMBOURG : 21,8°C le 2 novembre à Remerschen [21,5°C à Remich et à Wormeldingen]
217 – MALDIVES : 33,4°C le 4 novembre à Hanimaadhoo Airport [33,2°C le 6]
218 – FINLANDE : 16,6°C le 6 novembre à Jomala / Mariehamn Airport [16,2°C à Mariehamn]
          = record mensuel
de chaleur pour la Finlande et la province autonome d’Åland        
          [14,7°C le 3 novembre à Pori Airport (Tmax mesurée dans la nuit !)]
219 – MEXIQUE : 44,8°C le 5 novembre à San Francisco et à Tubares II
          [44,0°C les 5 et 6 novembre à Cazanate, 43,8°C le 5 à Choix]
         
[NB. – Tmax ≥ 45°C à plusieurs reprises à Vicente Guerrero et à Huites = valeurs surestimées et écartées.]
          = RECORD MENSUEL DE CHALEUR POUR L’HÉMISPHÈRE NORD

220 – SUÈDE : 18,4°C le 6 novembre à Gladhammar (record mensuel national égalé)
221 – MELILLA (enclave espagnole sur la côte nord du Maghreb) : 34,0°C le 6 novembre à Melilla Airport
222 – ÎLES MARIANNES DU NORD (États-Unis) : 33,3°C le 2 novembre à Saipan International Airport
          (record mensuel du territoire égalé)

223 – SVALBARD (Norvège) : 9,4°C le 12 novembre à Reindalspasset [9,2°C à Svalbard Lufthavn]
224 – TAÏWAN : 35,5°C le 20 novembre à Neimen
225 – ESWATINI (ex-SWAZILAND) : 44,3°C le 24 novembre à Big Bend

NB
226 – Tmin nocturne de 17,5°C le 2 novembre à Bad Neuenahr-Ahrweiler (Allemagne)
          = plus haute Tmin nocturne en Allemagne pour un mois de novembre
          Tmin quotidienne (0h-24h) de 17,7°C le 2 novembre à Müllheim
          = plus haute Tmin quotidienne en Allemagne pour un mois de novembre

227 – Tmin nocturne de 16,6°C le 2 novembre à Londres / Battersee Heliport [16,5°C à Londres / Kew Gardens]
          = plus haute Tmin nocturne au Royaume-Uni pour un mois de novembre

228 – SVEALAND (Suède) : 18,1°C le 2 novembre à Örebro
229 – ALBERTA (Canada) : 25,9°C le 2 novembre à Drumheller et à Bassano
230 – ARIZONA (États-Unis) : 37,8°C le 5 novembre à Ramona 9 WNW / Picacho 8 SE
          (record mensuel de l’État égalé)
          [NB. – 38,3°C le 5 novembre à Goldfield [RAWS] et à Chandler [CWOP] = valeurs non officielles.]
231 –
NOUVEAU-BRUNSWICK (Canada) : 25,1°C le 10 novembre à Kouchibouguac
232 – QUÉBEC (Canada) : 25,0°C le 10 novembre à St-Anicet et à Ste-Clotidle (record mensuel du Québec égalé)
         
[25,0°C le 10 novembre à Ormstown et à Saint-Urbain (stations non officielles du réseau MELCC)
]
233 – ÎLE DE SAVU (Indonésie) : 36,8°C le 12 novembre à Sabu / Tardamu Airport
234 – 47,4°C le 15 novembre à Oodnadatta (Australie-Méridionale) = plus haute Tmax en Australie pour la
          1re quinzaine de novembre

235 – 43,1°C le 20 novembre à San Francisco (Mexique) = Tmax ≥ 43°C la plus tardive dans l’hémisphère nord
236 – AUSTRALIE-MÉRIDIONALE (Australie) : 48,0°C le 28 novembre à Andamooka
237 –
NOUVELLE-GALLES DU SUD (Australie) : 46,9°C le 28 novembre à Smithville
238 – VICTORIA (Australie) : 45,8°C le 28 novembre à Ouyen Post Office (record mensuel de l’État égalé)
239 – Tmin de 33,8°C le 29 novembre à Wanaaring / Delta AWS (Australie)
          = plus haute Tmin dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud pour un mois de novembre
240 – Tmin de 32,7°C le 29 novembre à Walungurru Airport [32,6°C le 27] (Australie)
          = plus haute Tmin dans l’État de Victoria pour un mois de novembre

NB – HAWAÏ (USA) : 35,6°C le 5 novembre à Kahului Airport = station vraisemblablement surexposée et écartée.
NB – PÉROU : 40,7°C le 23 novembre à Requena [40,5°C le 19] = station vraisemblablement surexposée et écartée.


DÉCEMBRE
241 – MEXIQUE : 40,5°C le 2 décembre à Zicuirán (record mensuel national [fiable] égalé)
242 – PAKISTAN : 36,5°C les 3 et 4 décembre à Mithi
243 – GHANA : 40,5°C le 4 décembre à Navrongo [40,0°C le 3]