vendredi 11 janvier 2008

2007 : année la plus froide depuis 1982 à Bagnères-de-Bigorre !

« Début 2007, toutes les prédictions des spécialistes auguraient d'une année chaude et sèche… il n'en a rien été à Bagnères. Avec le précieux concours de la Maison de la découverte pyrénéenne et de son responsable Jean-Sébastien Gion, voici, mois par mois, ce qu'il faut retenir de l'année qui vient de s'écouler.

D'abord, l'hiver 2006-2007 a été calamiteux : à 1750 m d'altitude, le cumul de neige est d'à peine 1,30 m, contre 3,80 m en moyenne. Il faut attendre le 19 mars pour un rattrapage spectaculaire : 1,50 m de neige en montagne entre le 19 et le 31 mars (20 cm à Bagnères du 19 au 22 mars).

Le mois d'avril 2007 est étonnant : très doux (+1,8°C par rapport à la moyenne des trente dernières années) et surtout exceptionnellement orageux, avec 12 journées avec orage, alors que la moyenne n'est que d'une journée. Les 16 et 17 avril, onne compte pas moins de 3 orages (qui ont d'ailleurs entraîné le classement de la ville en état de catastrophe naturelle).
Automne frais…

Mai 2007 n'a pas vraiment été printanier, lisez plutôt : 18 jours de pluie, 224 mm d'eau, soit 84 % de plus que la normale. Le jeudi 3 mai, entre 19 heures et 21 heures, pas moins de 45 mm d'eau s'abattent sur la ville, sans parler de la grêle et de l'orage !

Juillet et août sont très frais (-1,4°C par rapport à la normale). Juillet est beau mais le mois d'août donne l'impression d'un été « pourri » avec ses 21 % de pluie en plus par rapport à la normale. Rien à voir, pourtant, avec juillet-août 2002, qui avaient cumulé 36 jours de pluie (seulement 20 en 2007)…

L'arrière-saison, septembre-octobre 2007, est magnifique mais le bon ensoleillement occulte des températures inférieures de 1,9°C et 1,4°C à la normale (ce qui explique peut-être la mauvaise pousse de champignons en montagne).

Novembre 2007 est très beau mais très froid, avec le plus gros déficit de l'année (-2,7°C par rapport à la moyenne). Les 16 et 17 novembre, deux records de froid tombent successivement : -6,5°C puis -7,6°C.

En décembre 2007 (il y a tout juste quelques jours, donc), les fortes précipitations (82 mm du 7 au 11 décembre) suivies de journées à températures très basses (18 jours de gel) permettent le début de la saison de ski…

Au bilan global, 2007 se trouve être l'année la plus froide depuis 1982 (avec 1991 et 1998) : 11,2°C de température moyenne, soit 0,8°C de moins par rapport à la moyenne des trente dernières années. Relevons qu'aucun mois n'a été sec (+7% de précipitations en plus de la normale). »

(Source : LADEPECHE.fr)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire