mercredi 6 juillet 2011

Gigantesque tempête de sable en Arizona

Une gigantesque tempête de sable s’est formée en Arizona dans la soirée du 5 juillet 2011, une des plus importantes dans cet État depuis au moins 50 ans. Le mur de sable à l’avant a atteint 10 000 feet (3 000 m) de hauteur, mais la turbulence de l’air à l’arrière du front de rafales a entraîné les particules sableuses à des altitudes exceptionnelles, jusqu’à 30 000 feet (plus de 9 000 m) comme on peut le voir sur l’image radar 3D ci-dessous.

> Vidéo de l'événement.



Image radar 3D de la tempête de sable
qui a frappé la ville de Phoenix (Arizona) le 05/07/2011
Les conditions climatiques extrêmement sèches depuis plusieurs mois et les températures très élevées de ces derniers jours (jusqu’à +49,4°C à East Mesa et +47,8°C à Phoenix le 02/07/2011) expliquent en partie l’ampleur du phénomène.
Cette tempête de sable a touché toute la région située entre Tucson et Phoenix. Elle a atteint le downtown de Phoenix à 7h30 PM et 8 000 habitants ont été touchés par des coupures d’électricité. À l’aéroport Sky Harbor de Phoenix, le trafic aérien a également été interrompu durant 1h15. Comme on le voit sur la photo ci-dessous, les particules les plus fines ont même pénétré à l’intérieur des terminaux de l’aéroport.

À l'intérieur de l'aéroport de Phoenix
le 05/07/2011 au soir


Cette tempête de sable (ou haboob) s’est formée en marge d’une ligne d’orages localisés à plusieurs dizaines de km de Phoenix.
Ce type de tempête résulte d’un puissant courant descendant au cœur d'un orage situé à proximité : en atteignant le sol, cette subsidence de l'air provoque une forte divergence au sol qui forme un ou plusieurs fronts de rafales. Les particules sableuses du sol sont soulevées, créant un mur de sédiments (lithométéores) précédant le nuage d'orage ou se déplaçant à l’arrière de celui-ci dans le sens opposé.
Ce mur de sable peut atteindre une largeur de 100 km et une hauteur de plusieurs kilomètres. Une tempête de sable peut se déplacer jusqu’à 35 ou 50 km/h.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire