samedi 14 mars 2020

L’Égypte en proie aux colères de Tefnout…

Source : MétéoSuisse et ECMWF
Une puissante dépression s’est formée sur le nord-est de l’Afrique le 12 mars 2020 et a provoqué durant deux jours consécutifs de fortes précipitations en Égypte, en Israël et Cisjordanie, au Liban et en Jordanie, accompagnées de fortes rafales de vent (jusqu’à 130 km/h le 13 mars en Cisjordanie) et d’intenses tempêtes de sable dans le sud de l’Égypte, le nord du Soudan et le nord-est du Tchad. Un minimum dépressionnaire particulièrement creux (994 hPa) et très inhabituel pour cette région du monde s’est positionné au-dessus du delta du Nil le 13 mars, autour duquel se sont enroulées d’imposantes formations nuageuses convectives.


En Égypte, il est tombé 64,7 mm en 2 jours les 12 et 13 mars à l’aéroport du Caire (dont 45,0 mm en 24h, un record), soit l’équivalent de plus de 2 fois la pluviométrie moyenne annuelle (25 mm/an [24,7 mm selon la moyenne 1971-2000 et 26,0 mm selon la moyenne 1961-1990]) et 16 fois la pluviométrie moyenne mensuelle (4 mm) pour la capitale égyptienne !
On a également relevé 43 mm en 24h à Port-Saïd (pour une moyenne annuelle de 83,8 mm et une moyenne mensuelle de 10 mm), 32 mm à El-Dabaa, 28 mm à Alexandrie, 18 mm à Ras Sudr à l’ouest du Sinaï et 12 mm à El‑Tor dans le sud de la péninsule égyptienne.

Les colères de Tefnout (déesse de la pluie dans la mythologie égyptienne, représentée sous la forme d’une femme avec une tête de lionne coiffée d’un disque solaire) ont fait une vingtaine de victimes en Égypte, principalement dans les inondations qui ont touché l’agglomération du Caire.

De fortes pluies se sont produites également plus à l’est dans la vallée du Jourdain, notamment à Gitit (colonie israélienne située en Cisjordanie) où il est tombé 44,0 mm en 2 jours du 12 au 14 mars (matin), dont 28,0 mm en 24h.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire