jeudi 3 septembre 2020

Contraste thermique exceptionnel dans l’Arctique russe en août 2020

Le mois d’août 2020 a été marqué par un fort déficit thermique en Sibérie orientale : avec une température moyenne mensuelle de 7,7°C (soit 2,6°C en dessous de la normale), Oïmiakon a enregistré son 2e mois d’août le plus froid depuis 1930, derrière août 1970 (7,4°C). À Verkhoïansk (l’autre pôle du froid sibérien), il faut remonter à 1992 pour trouver un mois d’août plus froid que cette année (9,6°C en août 2020 contre 8,0°C en 1992).


A contrario, de fortes anomalies positives ont été enregistrées dans le nord de la Sibérie, entre la mer de Kara et la mer de Laptev, sur le flanc ouest d’un puissant dôme anticyclonique solidement ancré sur le nord de la Sibérie. Sur l’île Vize par exemple, la moyenne mensuelle a atteint 4,5°C (soit +4,4°C par rapport à la normale), pulvérisant l’ancien record pour un mois d’août (2,2°C en 2012 et 2013) !
Même constat au cap Tcheliouskine (le point le plus septentrional du continent eurasiatique, à 1370 km du pôle Nord), le mois d’août 2020 a été le mois le plus chaud (tous mois confondus) à la station depuis le début des mesures en 1932 avec une moyenne mensuelle de 5,4°C, loin devant août 2019 (4,1°C) et août 2012 (4,1°C) ! 

© Hydrometcenter of Russia

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire