vendredi 31 octobre 2014

Bilan et extrêmes climatiques par continent en octobre 2014

EUROPE (à l’ouest de l’Oural) :
— Ce mois d’octobre 2014 a été extrêmement chaud sur une large moitié ouest de l’Europe, avec des températures moyennes supérieures de +2 à +4°C à la normale. Il figure parmi les mois d’octobre les plus chauds depuis le début des observations dans de nombreux pays : 2e plus chaud au Danemark depuis 1874, 3e en Allemagne depuis 1881, 3e aux Pays-Bas depuis 1901, 4e en Suisse et en France respectivement depuis 1864 et 1900, 5e en Belgique depuis 1960, 7e en Autriche depuis 1767, 10e au Royaume-Uni depuis 1910. Cette extrême douceur était présente aussi en Europe du Nord au début du mois : à titre d'exemple, on a relevé +21,1°C le 5 à Reipå (dans le nord de la Norvège) par 66°54' de latitude nord, soit un record mensuel pour le comté de Nordland. Le mois s'est achevé aussi dans une extrême douceur au Royaume-Uni (+23,6°C le 31 à Gravesend et Kew Gardens, +23,3°C à Charlwood et +23,2°C à Londres-St James Park), dans le sud-ouest de la France (+30,5°C le 31 à Arcachon) et dans le nord de l'Espagne (+30,4°C le 31 à l'aéroport de Santander et +31,3°C le 30 à Bilbao).
C'est dans la péninsule Ibérique que ce mois d'octobre 2014 arrive finalement en tête des mois d’octobre les plus chauds. En Espagne, la température moyenne mensuelle à l'échelle nationale s'élève à +18,7°C, soit +3,3°C par rapport à la normale mensuelle (1971-2000) et +0,7°C par rapport au précédent record remontant à octobre 1995 (+18,0°C). Les températures sont restées supérieures à la normale quasiment tout le mois (excepté du 12 au 15) et dans tout le pays, y compris dans le nord où l'on a relevé jusqu'à +31,8°C le 18 à l’aéroport de Santander et +31,3°C les 19 et 30 à Bilbao. Les températures les plus élevées ont été relevées durant la 3e décade, ce qui est tout à fait remarquable : le mercure a grimpé jusqu'à +37,1°C le 22 à Marbella (valeur atteinte à 18h40 !), soit un record national pour la 3e décade du mois et l’une des plus hautes températures en Europe pour un mois d’octobre. Rappelons que cette valeur n'a été dépassée en Europe qu'en octobre 1999 en Sicile (Italie) : +39,5°C le 27/10/1999 et +39,1°C le 26/10/1999 à l'observatoire astronomique de Palerme, +38,6°C le 27/10/1999 à Catane-Fontanarossa, +38,0°C le 27/10/1999 à Catane-Sigonella et 37,4°C le 26/10/1999 à Palerme-Boccadifalco. [Nous ne retiendrons pas les +41,1°C relevés le 27/10/1999 à Palerme-Partanna Mondello et les +39,3°C le 03/10/1970 à Séville, car ces valeurs nous paraissent suspectes à bien des égards.]
Entre le 19 et le 22, certaines stations espagnoles ont enregistré un nouveau record de chaleur mensuel, comme l'aéroport de Malaga avec +36,3°C le 22 (contre +36,0°C le 11/10/1952), l'aéroport de Valence avec +35,8°C le 21 (contre +24,5°C le 01/10/2013) ou l'aéroport de Palma de Majorque (Baléares) avec +33,6°C le 19 (contre +33,2°C le 05/10/2004).
Évolution de la température moyenne
au Portugal en octobre depuis 1931
© IPMA
Le Portugal a connu également le mois d'octobre le plus chaud depuis 1931, avec une température moyenne nationale de +18,95°C (+2,73°C au-dessus de la normale mensuelle 1971-2000), 3 ans seulement après le précédent record d'octobre 2011. Des températures particulièrement élevées (Tx et Tn) ont été relevées du 17 au 27, faisant de cette vague de chaleur la plus importante au Portugal pour la 2e quinzaine du mois d'octobre, par sa durée et son étendue géographique. La température est montée jusqu'à +35,6°C le 22 à Faro, soit un record à la station depuis 1965 (précédent record : +33,3°C le 08/10/1989). D'autres stations ont enregistré ce jour-là un record de chaleur mensuel (en particulier dans la région de l'Algarve et le district de Faro), comme Vila Real de Santo António avec +34,1°C (précédent record depuis 1941 : +33,6°C le 07/10/1983).
 — Dans les Alpes, plusieurs épisodes de foehn (par vent de secteur sud à sud-ouest) se sont traduits par de fortes rafales de vent et des températures anormalement élevées (Tn et Tx), notamment celui des 8 et 9 d'une intensité remarquable. Lors de cet épisode, on a relevé jusqu'à +29,3°C le 8 à Saint-Martin-d'Hères (France), +28,7°C le 9 à Grenoble-Le Versoud (France), +28,2°C le 9 à Bregenz (Autriche) [2e Txx en octobre depuis 1936], +27,7°C le 8 à Chambéry/Aix-les-Bains (France), +27,5°C le 9 à Kufstein (Autriche) [un record mensuel], +27,1°C le 9 à l'aéroport de Graz (Autriche), +27,0°C le 9 à Salzbourg (Autriche). Les minima nocturnes ont atteint le 9 des valeurs exceptionnellement élevées par endroits : +22,4°C à Vaduz (Liechtenstein) [un record depuis 1971, battant le précédent record de 1,6°C (+20,8°C le 16/10/1987) !], +21,4°C à Altdorf (Suisse) [précédent record depuis 1971 : +21,3°C le 11/10/1979], +17,9°C à Elm (Suisse) [précédent record depuis 1971 : +17,8°C le 12/10/1993], +15,1°C à La Chaux-de-Fonds (Suisse) [précédent record depuis 1971 : +14,6°C le 09/10/1997].
— Ces puissantes remontées d'air chaud en provenance d’Afrique du Nord à l’avant des dépressions atlantiques se sont traduites aussi par des températures très élevées en Sardaigne et en Corse du 7 au 14, ainsi qu’en Sicile les 13 et 14 : on a relevé jusqu’à +36,7°C le 14 à l’observatoire astronomique de Palerme (Sicile), +36,3°C à Ottana (Sardaigne, Italie) et +34,7°C à Sartène (Corse, France) le 9. En Sicile, certaines stations ont enregistré un nouveau record de chaleur pour un mois d’octobre, comme Trapani Birgi avec +33,3°C le 14 (précédent record : +32,2°C le 27/10/1999) et Ustica avec +31,8°C le 13 (précédent record : +31,0°C le 01/10/1952). En Corse du Sud, la station de Sartène (ouverte seulement depuis 1996) a vu son record mensuel de chaleur battu à deux reprises avec +34,7°C le 9 et +33,7°C le 12 (précédent record : +33,5°C le 08/10/2004), la température ayant dépassé les +30°C à 5 reprises entre le 7 et le 13. Dans la nuit du 12 au 13, les températures minimales ont atteint des valeurs tout à fait remarquables, avec en prime quelques records : +21,5°C à Alistro (précédent record : +21,3°C le 02/10/2003), +22,0°C au cap Pertusato (égalant le précédent record du 03/10/1932). Dans l'après-midi du 13, la température a grimpé jusqu'à +31,3°C à Solenzara (soit un nouveau record mensuel à la station ; précédent record : +30,5°C le 03/10/2006), +31,0°C à Oletta et +29,5°C au cap Corse (égalant le précédent record du 09/10/1976). Par ailleurs, l'Île de Beauté a bénéficié de températures particulièrement élevées au cours des trois premières semaines d'octobre. Du 1er au 21, de nombreuses stations ont enregistré un nombre record de jours de chaleur (Tx supérieures ou égales à +25°C) pour un mois d'octobre : 21 jours à Sartène et Figari (contre un ancien record de 17 jours en 2013 et une normale mensuelle de 6 jours), 20 jours à Corte (16 jours en 2001), 20 jours à Ajaccio (14 jours en 1988 et 1986), 19 jours à Calvi (13 jours en 1985), 16 jours à Bastia (10 jours en 1997) et 15 jours au cap Corse (14 jours en 2004).
— Sous l'effet d'un flux de sud à sud-ouest, canalisé entre une vaste dépression sur le proche Atlantique et un anticyclone positionné sur l’Europe centrale, la France a connu les 18 et 19 un week-end particulièrement chaud pour la saison, comme une grande partie du reste de l’Europe occidentale. Les températures maximales ont souvent atteint 7 à 11°C au-dessus des normales, battant localement des records de chaleur tardive. Le pic de chaleur a été atteint le 18 dans le Sud-Ouest avec +31,5°C à Dax (une valeur jamais atteinte aussi tard dans le mois à la station), +31,2°C à Mios, +30,9°C à Aïcirits ainsi qu’à Biscarosse (un record mensuel pour cette station depuis 1965 ; précédent record : +30,5°C le 03/10/1985). Des températures élevées ont été enregistrées dans d’autres régions, comme en Auvergne (+28,5°C le 18 à Vichy et le 19 à Clermont-Ferrand), en région Centre (+28,7°C le 18 à Orval, soit un record mensuel pour la station) ou encore en Alsace (+26,9°C le 19 à Sélestat, +25,7°C le 19 à Strasbourg). En région parisienne, on a relevé +26,0°C le 18 à Fontainebleau et +25,1°C à Paris-Montsouris (la journée de chaleur la plus tardive à la station depuis le 18/10/1954 [+26,0°C]). La chaleur est restée encore présente le 20 dans la moitié sud de la France, y compris en montagne : on a relevé +30,6°C à Castelnau-Magnoac (Hautes-Pyrénées), +26,5°C au Puy-Loudes (Haute-Loire, 833 m), +26,1°C à Bourg-St-Maurice (Savoie, 865 m) et +25,8°C à Chamonix-Mont-Blanc (Haute-Savoie, 1042 m !). Cependant, un changement de temps s’est opéré progressivement à l’approche de l’ex-ouragan Gonzalo et les nuages ont commencé à gagner la moitié nord du pays ce jour-là. Le flux de sud-ouest a basculé au nord-ouest dans la soirée du 21, entraînant un front froid actif sur la France et l’Europe centrale, accompagné de vents tempétueux et précédé d’un fort effet de foehn sur les Alpes. Protégée par de hautes pressions, la péninsule Ibérique est restée en marge de ce courant perturbé, permettant même aux températures d’atteindre des sommets (+37,1°C le 22 à Marbella !). Dans les Alpes, des rafales comprises entre 80 et 125 km/h ont été mesurées dans les vallées et dans les régions de plaine au nord de l’arc alpin, alors qu’en montagne des pointes comprises entre 90 et 180 km/h ont été enregistrées (155 km/k le 22 au Sonnwendstein [Autriche, 1523 m], 177,8 km/h le 21 au Chasseral [Suisse, 1599 m] et jusqu’à 187,2 km/h le 23 à la Capanna Margherita [Italie, 4560 m]).
Cette tempête automnale a été immédiatement suivie d’air froid polaire faisant plonger les températures : on a relevé le 22 jusqu’à -23,8°C à la Capanna Margherita (4560 m), -17,8°C au Jungfraujoch (Suisse, 3580 m), -13,2°C au Zugspitze (Allemagne, 2960 m). Dans les régions de moyenne et haute altitude des cumuls de 30 à 80 cm de neige fraîche ont été mesurés en un peu plus d’une journée (la neige étant souvent présente dès 600 m d’altitude), en particulier dans les Alpes orientales suisses et dans l’ouest des Alpes autrichiennes. Au Tyrol, il est tombé au-dessus de 1500 m d’altitude jusqu’à 150 cm de neige en 24h localement. On a relevé le 23 au matin jusqu’à 132 cm de neige fraîche à Innsbruck-Seegrube (1921 m), après 36 heures de chutes ininterrompues. Dans le Vorarlberg, il est tombé près d’un mètre de neige en 24h à Lech le 22-23, tandis que l’épaisseur de neige a atteint 71 cm le 23 au matin à Schmittenhöhe (1956 m) dans le Land de Salzbourg. Au sud de l’arc alpin, il a neigé aussi sur l’Etna (Italie, Sicile) dès 1700 m le 23 : on a relevé 20 à 30 cm à 2000 m le 24.
Notons toutefois que cette baisse des températures sur l’Europe occidentale n’a été que temporaire, car dès le 25 et jusqu’à la fin du mois le retour de conditions anticycloniques a favorisé la hausse des températures, notamment en Angleterre où les températures les plus élevées de ce mois d’octobre ont été relevées le dernier jour (+23,6°C le 31 à Gravesend et à Kew Gardens).

Carte synoptique de surface du 24/10/2014.
— Si une douceur extrême a régné quasiment tout le mois sur une large moitié ouest de l'Europe, les températures ont été plus proches des normales dans les Balkans, en Ukraine et dans les pays baltes, et nettement plus basses dans l'ouest de la Russie européenne, où les déficits thermiques les plus importants ont été observés dans les montagnes de l'Oural (-2 à -3°C). Les premières gelées dans la région de Moscou (Russie) ont été enregistrées à partir du 7, les premières chutes de neige les 16 et 17. Le froid, très intense dans le nord de la Russie à partir du 20 (-25,0°C le 21 à Hoseda-Hard), a fini par envahir le 24 toute l'Europe du Nord-Est et à gagner le sud de la Russie (-17,6°C le 27 à Kalac, par 50°25' de latitude nord), l'Ukraine et les Balkans. Dans les Balkans, de fortes précipitations (souvent neigeuses) associées à l'ex-ouragan Gonzalo ont été également enregistrées, en particulier en Bulgarie où d'importantes chutes de neige ont semé le chaos dans le pays les 25 et 26 (28 cm relevés au sol le 26 à Lovetch et 30 cm à Charnih Vrah). Il a également neigé en Grèce dans le nord du pays les 23 et 24, à partir de 1000 m d'altitude (comme à Plikati ou sur le mont Olympe), parfois même plus bas comme à Kastoria (604 m) ; à basse altitude, il a fortement plu, en particulier dans l'aire métropolitaine d'Athènes. À Menidi, où il est tombé jusqu'à 160 mm de pluie en quelques heures, ces fortes pluies ont provoqué d'importantes inondations le 24.
De nombreux records quotidiens de froid ont été battus en Russie, en Biélorussie, en Ukraine et dans les pays baltes. Certaines stations ont même battu leur record mensuel de froid, comme Vologda (Russie) avec -20,0°C le 25 (précédent record : -19,6°C le 25/10/1992) et Konotop (Ukraine) avec -9,2°C le 25 (précédent record : -9,0°C le 29/10/1976). Notons toutefois une remontée spectaculaire des températures dans le nord-ouest de la Russie en toute fin de mois : la température est passée d'une Tn de -19,6°C à une Tx de +1,0°C le 30 en quelques heures à Vorkouta, d'une Tn de -20,0°C le 25 (record de froid mensuel) à une Tx de +11,7°C le 29 (record quotidien de chaleur) à Vologda, d'une Tn de -18,2°C le 24 à une Tx de +10,3°C le 29 (record quotidien de chaleur) à Arkhangels'k, ou encore d'une Tn de -22,0°C le 27 à une Tx de +7,0°C le 30 à Oukhta.

— Le bilan pluviométrique de ce mois d'octobre en Europe est très contrasté selon les régions, comme en France ou dans la péninsule Ibérique où l'on peut constater de grandes disparités régionales. En France par exemple, en dépit de précipitations excédentaires de l'Hérault au sud du département du Rhône et du Cher à la Marne, la pluviométrie de ce mois d'octobre est en moyenne à l'échelle nationale déficitaire d'environ 20% (avec un déficit nettement plus marqué en Corse, dans le Sud-Ouest et dans les Alpes).
En revanche, les précipitations ont été abondantes dans un grand quart sud-est de l'Europe (voir plus haut), mais également dans le sud de la Scandinavie qui a connu plusieurs épisodes de fortes précipitations au cours du mois :
  • du 3 au 5 dans le sud-ouest de la Norvège (79,9 mm à Takle le 3) ;
  • du 15 au 17 dans le sud de la Suède et au Danemark : il est tombé en Suède jusqu'à 117,4 mm le 16 à Falsterbo ; au Danemark, de fortes précipitations les 15 et 16 ont provoqué des inondations dans le nord du Jutland : il est tombé 148,1 mm en 2 jours à Lendum, alors qu'il ne tombe en moyenne que 83 mm en octobre dans cette région ;
  • et surtout du 23 au 29 dans le sud-ouest de la Norvège : il est tombé 332 mm à Opstveit du 26 au 28 et plus de 350 mm à Takle du 22 au 28. Plusieurs stations ont enregistré plus de 100 mm en 24h au cours de cet épisode : 152,0 mm le 28 à Eikemo, 150,6 mm le 27 à Opstveit ; et du 28 (19h) au 29 (19h) : 129,4 mm à Takle, 124,9 mm à Modalen, 121,7 mm à Kvamskogen et 115,1 mm à Førde. Ces fortes pluies ont provoqué d'importantes inondations, des glissements de terrain et l'effondrement de plusieurs ponts dans les secteurs de Lærdal, Flam, Voss et Odda.
    Ce mois d'octobre a été particulièrement pluvieux dans le sud-ouest de la Norvège, le plus pluvieux à Sogndal-Selseng et à Mariedalsoset depuis 1895. On a relevé également d'importants cumuls mensuels dans plusieurs stations : 727,7 mm à Takle (4e plus fort cumul en octobre depuis 1950), 660,2 mm à Kvamskogen, 640,2 mm à Opstveit (3e plus fort cumul en octobre depuis 1968, le record étant détenu par octobre 1983 avec 1018,9 mm !), 585,8 mm à Eikemo (4e plus fort cumul en octobre depuis 1961), 571,4 mm à Modalen.
D'autres épisodes pluvieux plus violents et localisés se sont produits dans le sud de la France (Languedoc-Roussillon et département de l'Ardèche) et dans le nord-ouest de l'Italie (Ligurie, Piémont), provoquant des inondations catastrophiques. Ces épisodes méditerranéens intenses (communément appelés "épisodes cévenols" en France) se sont produits du 4 au 16 : en particulier le 6 en France, puis du 9 au 13.
En France, il est tombé le 6 jusqu'à 269,9 mm en 8h à Prades-le-Lez (Hérault) [record en 24h battu à la station], dont 261,6 mm en 7h (du 5 [19h] au 6 [2h]), 221,6 mm en 3h, 171 mm en 2h et 95,1 mm en 1h. À la station, il est tombé au total sur le mois 328,4 mm, soit près de 3 fois la normale.
Par ailleurs, il est tombé en 4 jours (du 9 au 13) jusqu'à 584 mm à Barnas (Ardèche) [dont 310,5 mm le 12], 415 mm en 4 jours à Vallerauge (Gard) [dont 153,0 mm le 12 et 126,5 mm en 2h], 381 mm à Sainte-Anastasie (Gard) [dont 370,5 mm en 24h du 9 (14h) au 10 (14h), 357,0 mm en 12h (le 10 entre 0h et 12h), 272,7 mm en 7h et 132 mm en 2h], 361 mm à Villefort (Lozère) [dont 198,2 mm le 12]. Notons aussi qu’il est tombé jusqu’à 424,8 mm au Mas-de-Ponge (sur les hauteurs de Nîmes, Gard) dans la nuit du 9 au 10.
Les cumuls sur deux mois (septembre-octobre) sont tout aussi impressionnants dans le sud de la France : 1040,9 mm à Barnas (soit plus de 3 fois la normale), 870,8 mm à Villefort (soit plus de 3 fois la normale), 727,4 mm au Caylar (Hérault) [soit 4 fois la normale] ou encore 714,7 mm à Salindres (Gard) [soit 4 fois la normale].

Ces orages stationnaires d'une extrême violence ont atteint leur paroxysme dans le nord-ouest de l'Italie, dans la région de Gênes en particulier. Il est tombé 543 mm en 36h à Gênes-Geirato (Ligurie) du 9 (0h) au 10 (12h), 430,6 mm en 24h du 9 (16h) au 10 (16h UTC) [440 mm environ du 9 (14h) au 10 (14h) selon le graphique ci-contre], dont 135 mm en 1h le 9 (20-21h) [jusqu’à 141 mm sur une période glissante de 60 minutes], 185 mm en 2h (20h-22h) et 226 mm en 3h ; il est également tombé 386,0 mm en 24h le 9-10 à Torriglia (Piémont), dont 308,0 mm en 12h, 257,6 mm en 6h et 212,4 mm en 3h. Plusieurs stations dans le secteur de Gênes ont enregistré le 9-10 des cumuls en 24h supérieurs à 300 mm, comme Molassana, Vicomorasso, Orero Serra Ricco et Oregina (977,5 mm à la station du 1 au 10 !). Des intensités horaires tout à fait exceptionnelles auraient été enregistrées dans certaines stations : plus de 150 mm en 1h à Oregina, 155 mm à Prà, 135 mm à Pegli, 135 mm à Gênes-Geirato, 125 mm à Sampierdarena…
Deux jours plus tard, des pluies torrentielles se sont abattues au nord de Gênes, dans le Piémont une nouvelle fois : on a relevé en 24h jusqu'à 450,6 mm le 12-13 à Gavi (dont 420,6 mm en 12h, 379,0 mm en 6h, 236,8 mm en 3h et 119,4 mm en 1h), 386,0 mm le 12-13 à Lavagnina Lago (dont 352,6 mm en 12h, 291,2 mm en 6h et 254,2 mm en 3h) et 372,4 mm le 12-13 à Bric Castellaro (dont 328,4 mm en 12h, 243,6 mm en 6h et 206,8 mm en 3h). Une analyse très détaillée de cet événement est d'ailleurs proposée sur le site de l'ARPA-Piémont (document en italien).
Les cumuls relevés du 7 au 14 sont tout à fait remarquables : 766,4 mm à Gênes-Geirato (dont 754 mm en 5 jours du 7 au 11), 678,6 mm à Torriglia (dont 662 mm en 5 jours du 7 au 11), 639,6 mm Gênes-Gavette, 608,6 mm à Colonia Arnaldi (Gênes, Ligurie) et 591,2 mm à Creto (Gênes, Ligurie).

Valeurs extrêmes relevées en Europe (à l'ouest de l'Oural)
Tnn
-25,9°C le 22 à Ust'-Sugor (Russie, 75 m), -24,8°C le 26, -21,6°C le 27 et -20,1°C le 20
-25,0°C le 21 à Hoseda-Hard (Russie), -24,6°C le 20, -24,5°C le 26 et -24,1°C le 23
-24,4°C le 21 à Nizhnyaya Pesha (Russie)
-24,3°C le 24 à Lovozero (Russie)
-23,8°C le 22 à la Capanna Margherita (Italie, 4560 m)
-23,6°C le 23 à Kanevka (Russie, 149 m), -23,3°C le 22 et -23,0°C le 24
-22,6°C le 19 à Vorkouta (Russie)
-22,5°C le 21 à Vendinga (Russie)
-22,5°C le 22 à Verkhove Lotta (Russie)
-22,3°C le 24 à Krasnoscel'E (Russie, 155 m) et -20,4°C le 23
-22,0°C le 27 à Oukhta (Rusie)
-21,9°C le 24 à Kepino (Russie)
-21,7°C le 23 à Taivalkoski (Finlande)
-21,1°C le 22 à Apatitovaya (Russie)
-20,6°C le 22 à Moseyevo (Russie)
-20,5°C le 22 à Inari (Finlande)
-20,1°C le 23 à Tohmajärvi (Finlande)
-20,0°C le 23 à Salla (Finlande)
-20,0°C le 25 à Vologda (Russie)
À noter aussi :
-19,3°C le 30 à Svartárkot (Islande)
-19,0°C le 30 à Möðrudalur (Islande)
-18,6°C le 20 à Kotlas (Russie)
-18,2°C le 24 à Arkhangels'k (Russie)
-17,8°C le 22 au Jungfraujoch (Suisse, 3580 m) et -16,3°C le 23
-17,7°C le 30 à Grímsstaðir (Islande)
-17,6°C le 27 à Kalac (Russie, 50°25'N)
-16,0°C le 23 à Pian Rosa (Italie, 3480 m) et -15,4°C le 22
-15,9°C le 22 au Brunnenkogel (Autriche, 3440 m) et -15,0°C le 23
-15,6°C le 29 au Funtensee (Allemagne, 1601 m), -15,4°C le 28, -14,7°C le 27 et -14,6°C le 25
-14,8°C le 22 à Corvatsch (Suisse, 3315 m)
-14,7°C le 22 à Mourmansk (Russie)
-14,6°C le 25 à Zukovka (Russie)
-14,4°C le 22 au Titlis (Suisse, 3040 m)
-13,2°C le 22 au Zugspitze (Allemagne, 2960 m)
-12,6°C le 25 à Klicev (Biélorussie)
-12,5°C le 25 à Bobruysr (Biélorussie)
-12,5°C le 28 au Glattalp (Suisse, 1850 m)
-12,2°C le 25 à Zitkovici (Biélorussie)
-12,1°C le 22 au Sonnblick (Autriche, 3105 m)
-12,0°C le 26 à Semenovka (Ukraine, 160 m) et -11,5°C le 25
-11,8°C le 23 à Narva (Estonie)
-11,7°C le 23 à Moscou (Russie)
-11,7°C le 24 à Madona (Lettonie)
-11,7°C le 30 à Campoluzzo (Italie, 1768 m)
-11,0°C le 25 à Vf. Omu (Roumanie, 2504 m)
-10,9°C le 24 à Zoseni (Lettonie)
-10,9°C le 27 à Nizhyn (Ukraine, 124 m), -10,7°C le 26 et -10,3°C le 28
-10,8°C le 24 à Rezekne (Lettonie)
-10,3°C le 23 à Roostoja (Estonie)
-9,4°C le 24 à Mussala Top Summit (Bulgarie) et -9,2°C le 31
-9,2°C le 24 à Minsk (Biélorussie)
-9,2°C le 25 à Konotop (Ukraine)
-8,6°C le 24 à Vilnius (Lituanie)
-8,6°C le 24 à Birzai (Lituanie)
-8,6°C le 28 à Miercurea Ciuc (Roumanie, 662 m)
-7,0°C le 22 au refuge Rosetta (Italie, 2581 m)
-6,8°C le 28 à Nyírlugos (Hongrie)
-4,9°C le 31 au refuge Kakkalos/Mont Olympe (Grèce, 2648 m)
-2,1°C le 25 à Villanova Strisaili (Italie, Sardaigne, 700 m)
-1,9°C le 31 à Gavoi (Italie, Sardaigne)
-1,3°C le 26 à Linguaglossa Etna Nord (Italie, Sicile)
Txx
+37,1°C le 22 à Marbella (Espagne)
+37,0°C le 14 à Sinottica (Italie, Calabre)
+37,0°C le 22 à Vélez-Málaga (Espagne)
+36,9°C le 14 à Catenanuova (Italie, Sicile)
+36,7°C le 14 à Palerme/Observatoire astronomique (Italie, Sicile)
+36,3°C le 22 à Malaga Airport (Espagne)
+36,3°C le 9 à Ottana (Italie, Sardaigne), +34,8°C le 12 et +34,7°C le 10
+36,3°C le 14 à Misilmeri (Italie, Sicile)
+36,2°C le 22 à Malaga Puerto (Espagne)
+36,1°C le 12 à Palmas Arborea (Italie, Sardaigne), +35,7°C le 9 et +34,9°C le 8
À noter aussi :
+35,9°C le 22 à Torremolinos (Espagne)
+35,8°C le 14 à Paternò (Italie, Sicile)
+35,8°C le 21 à Valence Airport (Espagne), +32,2°C le 9, +32,1°C les 8 et 17
+35,8°C le 21 à Valence (Espagne)
+35,7°C le 21 à Carcaixent (Espagne) et +32,1°C le 16
+35,6°C le 22 à Faro (Portugal)
+35,6°C le 22 à Huelva (Espagne)
+35,5°C le 22 à Malaga (Espagne)
+35,4°C le 20 à Montoro (Espagne) et +32,6°C le 19
+35,4°C le 21 à Xàtiva (Espagne), +33,0°C le 9, +32,4°C le 25 et +32,3°C le 17
+35,3°C le 9 à Berchidda (Italie, Sardaigne)
+35,3°C le 14 à Leni/Salina (Italie, Sicile)
+35,3°C le 21 à Miramar (Espagne)
+35,3°C le 21 à Sagunto (Espagne)
+35,2°C le 21 à Pego (Espagne)
+35,1°C le 17 à Syracuse (Italie, Sicile)
+35,0°C le 15 à Patti (Italie, Sicile)
+35,0°C le 21 à Oliva (Espagne)
+34,9°C le 9 à Ozieri (Italie, Sardaigne)
+34,9°C le 14 à Lascari (Italie, Sicile)
+34,9°C le 14 à Lentini (Italie, Sicile)
+34,9°C le 22 à Algarrobo (Espagne)
+34,9°C le 22 à Manilva (Espagne)
+34,8°C le 9 à Usini Mobile (Italie, Sardaigne)
+34,8°C le 22 à Cartaya (Espagne)
+34,7°C le 14 à Partinico (Italie, Sicile)
+34,6°C le 14 à Catane-Sigonella (Italie, Sicile)
+34,6°C le 21 à Lliria (Espagne)
+34,6°C le 22 à Medina Sidonia (Espagne)
+34,5°C le 14 à Mineo (Italie, Sicile)
+34,5°C le 20 à Andújar (Espagne)
+34,4°C le 21 à Murcie/Alcantarilla (Espagne)
+34,3°C le 14 à Castelbuono (Italie, Sicile)
+34,1°C le 14 à Militello Rosmarino (Italie, Sicile)
+34,1°C le 20 à Cordoue Airport (Espagne), +32,4°C le 19 et +32,3°C le 2
+34,1°C le 20 à Jerez de la Frontera Airport (Espagne) et +32,2°C le 24
+34,1°C le 22 à Fuengirola (Espagne)
+34,1°C le 22 à Vila Real de Santo António (Portugal)
+33,9°C le 19 à Granada-Cartuja (Espagne)
+33,9°C le 20 à Morón de la Frontera (Espagne), +33,0°C le 21 et +32,9°C le 19
+33,7°C le 22 à Águilas (Espagne)
+33,6°C le 19 à Palma de Majorque Airport (Espagne, Baléares)
+33,6°C le 20 à Bailén (Espagne)
+33,6°C le 20 à Fuentes de Andalucía (Espagne)
+33,5°C le 18 à Priego de Cordoba (Espagne), +33,2°C le 20 et +32,7°C le 19
+33,4°C le 21 à Castellon (Espagne)
+33,3°C le 14 à Trapani Birgi (Italie, Sicile)
+33,3°C le 20 à Villarrasa (Espagne)
+33,2°C le 20 à Almonte (Espagne)
+33,0°C le 18 à Sa Pobla (Espagne)
+32,9°C le 13 à Olbia (Italie, Sardaigne)
+32,9°C le 22 à Beja (Portugal)
+32,8°C le 19 à Almería Airport (Espagne) et +32,5°C le 20
+32,7°C le 18 à Porreres (Espagne)
+32,7°C le 19 à Aguilar de la Frontera (Espagne)
+32,7°C le 21 à Granada Airport (Espagne)
+32,7°C le 22 à Portalegre (Portugal)
+32,6°C le 3 à Setúbal (Portugal)
+32,6°C le 19 à Palma de Majorque/Université (Espagne, Baléares)
+32,5°C le 21 à Tarragona (Espagne)
+32,4°C le 19 à Llucmajor (Espagne, Baléares)
+32,2°C le 1 à Moguer/El Arenosillo (Espagne) et +32,0°C le 24
+32,1°C le 18 à Jalance (Espagne)
+32,0°C le 21 à Ibiza/Es Codola (Espagne, Baléares)
+32,0°C le 22 à Évora (Portugal)
+31,8°C le 9 à Ajaccio (France, Corse)
+31,8°C le 13 à Ustica (Italie, Sicile)
+31,8°C le 18 à Santander Airport (Espagne, Cantabrie) et +30,4°C le 31
+31,8°C le 22 à Cadix (Espagne)
+31,7°C le 9 à Pila Canale (France, Corse)
+31,5°C le 18 à Dax (France)
+31,3°C le 13 à Solenzara (France, Corse)
+31,3°C les 19 et 30 à Bilbao-Sondica (Espagne)
+31,2°C le 18 à Mios (France)
+31,2°C le 22 à Sagres (Portugal)
+31,1°C le 31 à Colunga (Espagne, Asturies)
+31,1°C le 22 à Leiria (Portugal)
+30,9°C le 18 à Aïcirits (France)
+30,9°C le 18 à Biscarosse (France)
+30,8°C le 18 à la pointe de Socoa (France)
+30,7°C le 18 à Orthez (France)
+30,7°C le 18 à La Teste (France)
+30,6°C le 20 à Castelnau-Magnoac (France)
+30,5°C le 19 à Sabres (France)
+30,4°C le 18 à Cazaux (France)
+30,3°C le 26 à Lugo (Espagne, Galice)
+30,2°C le 18 à Biarritz (France)
+30,2°C le 19 à Bagnères-de-Luchon (France)
+30,2°C le 24 à Amélie-les-Bains (France)
+30,2°C le 31 à San Vicente de la Barquera (Espagne, Cantabrie)
+30,1°C le 17 à Pau (France)
+30,1°C le 20 à Auch (France)
+30,1°C le 20 à Tarbes-Ossun (France)
+30,0°C le 19 à Bazus-Aure (France)
+28,7°C le 9 à Grenoble-Le Versoud (France)
+28,7°C le 18 à Orval (France)
+28,5°C le 18 à Vichy (France)
+28,5°C le 19 à Clermont-Ferrand (France)
+28,2°C le 9 à Bregenz (Autriche)
+28,0°C le 10 à Sátorhely (Hongrie)

+26,8°C le 19 à Sélestat (France)
+26,5°C le 20 au Puy-Loudes (France)
+26,1°C le 20 à Bourg-St-Maurice (France)
+25,8°C le 20 à Chamonix-Mont-Blanc (France)
+25,7°C le 19 à Strasbourg-Entzheim (France)
+25,1°C le 18 à Paris-Montsouris (France)
+24,6°C le 9 à Genève-Cointrin (Suisse)
+24,3°C le 18 à Ell (Pays-Bas)
+23,6°C le 31 à Gravesend (Angleterre)
+23,6°C le 31 à Kew Gardens (Angleterre)
+23,3°C le 31 à Charlwood (Angleterre)
+23,2°C le 31 à Londres-St James Park (Angleterre)
+21,1°C le 5 à Reipå (Norvège, Nordland, 66°54'N !)
+19,4°C le 31 à Dublin/Phoenix Park (Irlande)
+17,4°C le 7 à Bláfeldur (Islande)
+16,8°C le 4 à Virtsu (Estonie)
RRx/24h
450,6 mm le 12-13 à Gavi (Italie, Piémont), dont 420,6 en 12h, 379,0 mm en 6h, 236,8 mm en 3h et 119,4 mm en 1h !
430,6 mm le 9-10 [16h-16h UTC] à Gênes-Geirato (Italie, Ligurie) [396 mm le 9 de 0h à 24h], dont 185 mm en 2h et 141 mm en 1h le 9 !
424,8 mm le 10 au Mas-de-Ponge (France, Gard)
À noter aussi :
386,0 mm le 9-10 à Torriglia (Italie, Piémont), dont 308,0 mm en 12h, 257,6 mm en 6h et 212,4 mm en 3h
386,0 mm le 12-13 à Lavagnina Lago (Italie, Piémont), dont 352,6 mm en 12h, 291,2 mm en 6h, 254,2 mm en 3h et 123,2 mm en 1h !
372,4 mm le 12-13 à Bric Castellaro (Italie, Piémont), dont 328,4 mm en 12h, 243,6 mm en 6h et 206,8 mm en 3h !
370,5 mm le 9-10 [14h-14h] à Sainte-Anastasie (France, Gard), dont 357,0 mm en 12h (le 10 entre 0h et 12h) et 272,7 mm en 7h
338,4 mm le 9-10 (16h30-16h30) à Vicomorasso (Italie, Ligurie), dont 157 mm en 2h
327,4 mm le 12-13 à Arquata Scrivia (Italie, Piémont), dont 276,0 mm en 12h
321,2 mm le 12-13 à Sardigliano (Italie, Piémont), dont 275,4 mm en 12h
312,9 mm en 12h le 10 [0h-12h] à Uzès (France, Gard)
310,5 mm le 12 à Barnas (France, Ardèche)
308,2 mm le 12-13 à Garbagna (Italie, Piémont), dont 257,6 mm en 12h
305,8 mm le 12-13 à Cursolo (Italie, Piémont)
303,2 mm le 12-13 à Cicogna (Italie, Piémont)
269,9 mm en 8h le 6 à Prades-le-Lez (France, Hérault), dont 261,7 mm en 7h
268,0 mm le 12-13 (18h10-18h10) à Rossiglione (Italie, Ligurie), dont 247,6 mm en 12h
218 mm le 3-4 à Riposto (Italie, Sicile)
198,2 mm le 12 à Villefort (France, Lozère)
186,5 mm le 10 à Sainte-Cécile-d'Andorge (France, Gard)
186 mm le 21 à Katarina nad Ljubljano (Slovénie)
179,2 mm le 3 à Siniscola (Italie, Sardaigne)
165,7 mm le 10 à Vialas (France, Lozère)
153,0 mm le 12 à Vallerauge (France, Gard)
152,0 mm le 28 à Eikemo (Norvège)
150,6 mm le 27 à Opstveit (Norvège)
137 mm le 21 à Ljubljana (Slovénie)
132,8 mm le 16 à A Lama (Espagne, Galice)
129,4 mm le 28-29 à Takle (Norvège)
125,0 mm le 21 à Crni Lug-Risnjak (Croatie)
124,9 mm le 28-29 à Modalen (Norvège)
121,7 mm le 28-29 à Kvamskogen (Norvège)
121,9 mm le 13 à Dangio (Suisse)
120,5 mm le 13 à Pont-de-Labeaume (France, Ardèche)
115,1 mm le 28-29 à Førde (Norvège) 
114,4 mm le 16 à Pontevedra (Espagne, Galice)
111,8 mm le 23 à Naso (Italie, Sicile)
107,2 mm le 14 à Radicofani (Italie)
107 mm le 21 à Vojsko (Slovénie)
104,2 mm le 16 à Vigo (Espagne, Galice)
103,2 mm le 9 à Cabril (Portugal)
Rafales de vent
187,2 km/h le 23 à la Capanna Margherita (Italie, 4560 m)
183 km/h le 6 à Cairngorm (Écosse, 1245 m), 181 km/h le 26 et 174 km/h le 21
183 km/h le 6 à Cairnwell (Écosse, 933 m) et 165 km/h le 21
177,8 km/h le 21 au Chasseral (Suisse, 1599 m)
169 km/h le 22 à Bastia-Ville (Corse, France)
161 km/h le 25 à Aonach Mor (Écosse, 1130 m)
155,2 km/h le 22 au Mt Aigoual (France, 1567 m)
155 km/k le 22 au Sonnwendstein (Autriche, 1523 m)
149 km/h le 22 à cap Béar-Port Vendres (France)
148,2 km/h le 22 à Sisco-cap Sagro (France, Corse)
147,6 km/h le 22 au Feldberg (Allemagne, 1493 m)
146 km/h le 22 à Casoni di Suvero (Italie, Ligurie)
144 km/h le 26 à Sliven (Bulgarie)
143 km/h le 17 à Fisterra (Espagne, Galice)

139,0 km/h le 4 à Sylarna (Suède)
136 km/h le 22 à Capo Mele (Italie, Ligurie)
135,2 km/h le 6 à South Uist (Écosse)
126 km/h le 22 à Figari (France, Corse)
122 km/h le 22 à l’aéroport d’Innsbruck (Autriche)
117,0 km/h le 21 à Strasbourg (France)
116 km/h le 22 à Toulon (France)
108,4 km/h le 22 à Marseille-Marignane (France)
105,8 km/h le 12 à Pampilhosa da Serra (Portugal)


ASIE :
— Un mois d'octobre 2014 bien plus froid que la normale dans une grande moitié ouest de la Russie (l'anomalie négative variant en moyenne de -2 à -4°C selon les régions), y compris au Kazakhstan, en Ouzbékistan et dans le nord du Turkménistan. Les premières fortes gelées ont été observées dans l'Extrême-Orient russe dès le 3 (-8,1°C le 3 à Nikolaïevsk-sur-l'Amour, -11,2°C le 22). Les conditions sont devenues hivernales au Kazakhstan durant la 3e décade du mois, avec des températures très basses les 26 et 27 (-19,1°C le 26 à Blacoveschenka) et les premières chutes de neige se sont produites à Almaty (847 m) le 27. En Yakoutie (Sibérie orientale), la température a chuté sous la barre des -40°C le dernier jour du mois à Deputatskij (-40,6°C le 31, alors que la température n'était encore que de -25,0°C la veille !).
En revanche, les températures ont été supérieures à la normale mensuelle (+1 à +3°C) en Mongolie, en Chine, en Asie du Sud et en Asie du Sud-Est. En Indonésie, la chaleur s'est maintenue tout au long du mois, en raison notamment d'une très faible nébulosité : la température est montée jusqu'à +39,2°C le 11 à Bandar Lampung (un record absolu à la station et pour l'île de Sumatra) et +39,0°C le 9 à Bima (île de Sumbawa). D'autres stations indonésiennes ont enregistré un record de chaleur absolu, en particulier Banjarmasin (qui bat à 3 reprises son précédent record avec +38,0°C le 21 et +37,8°C les 10 et 11) ou encore Tanjung Pandan (+36,6°C le 11).
— Les précipitations ont été globalement déficitaires sur la majeure partie de l'Asie du Sud et du Sud-Est, en particulier en Indonésie, dans le sud de la Chine, mais également dans le nord-est de l'Inde et au Pakistan. Toutefois, elles ont été excédentaires dans certaines régions comme le nord de la Chine, le nord-est et le sud de l'Inde, le Népal, la Corée du Sud et dans une grande moitié sud du Japon.
— Au Sri Lanka, les fortes pluies tombées durant la 3e décade du mois ont provoqué un glissement de terrain meurtrier le 29 dans le village de Koslanda situé dans le sud de l'île : plus de 140 maisons ont été emportées et plus de 200 personnes ont péri dans cette catastrophe.
Le cyclone Hudhud touchant terre
dans l'État indien de l'Andhra Pradesh
le 12/10/2014 à 5h32 UTC.
— En Inde, l'événement majeur est le passage du cyclone tropical Hudhud qui a ravagé la côte est du pays. Après s'être formé tout près des îles Andaman, ce cyclone a atteint la catégorie 4 en traversant le golfe du Bengale, avant de toucher terre le 12 (5h30 locales) sur la côte orientale de l'Inde, à proximité immédiate du port de Visakhapatnam (connu aussi sous le nom de Vizag), avec des rafales de vent de près de 220 km/h. À Visakhapatnam, une rafale de 195 km/h a été enregistré le 12 (5h30 UTC) et des pluies torrentielles se sont abattues sur la région : il est tombé en 24h jusqu'à 527 mm le 12 à Atchutapuram. Juste un mois après les terribles inondations qui ont fait 600 victimes dans la région frontalière indo-pakistanaise du 3 au 9/09/2014 (et dont les dégâts ont été estimés à 16 milliards de dollars), le cyclone Hudhud est le 2e cyclone le plus coûteux dans l’histoire de l’Inde (1,6 milliards de dollars), derrière le cyclone Orissa qui avait tué 9843 personnes fin octobre 1999 et coûté 2,5 milliars de dollars. Le cyclone Hudhud a causé la mort d'au moins 68 personnes, un bilan humain qui aurait pu se révéler plus lourd compte tenu de la puissance de ce cyclone si les autorités n'avaient pas décidé de faire évacuer suffisamment tôt par mesure de précaution plus de 350 000 personnes dans l'État d'Odisha.
Les restes du cyclone Hudhud sur
le nord de l'Inde et le Népal le 14/10/2014.
Les restes du cyclone Hudhud ont poursuivi leur trajectoire vers le nord, jusqu'à atteindre le nord du Népal le 14 et provoquer une violente tempête de neige en montagne (très inhabituelle à cette période de l'année, les conditions météorologiques étant généralement plus propices au trekking) : plus de 40 alpinistes ou trekkeurs sont morts d'hypothermie ou dans des avalanches dans l'Annapurna.
En fin de mois, une puissante tempête tropicale (dénommée Nilofar) s'est formée en mer d'Arabie, avant de devenir un cyclone tropical de catégorie 4 le 28. Par chance, ce cyclone (le 3e plus puissant dans cette région du monde) s'est dissipé avant d'atteindre les côtes pakistanaises et indiennes.
— Dans le Pacifique nord-ouest, 2 typhons majeurs se sont formés et ont frappé l'archipel japonais : tout d'abord, le typhon Phanfone en début de mois, qui s'est dirigé vers le nord des îles Ryūkyū en atteignant la catégorie 4 sur l'échelle Saffir-Simpson, avant de bifurquer vers le nord-est et longer les côtes pacifiques de l'île de Honshū (cf. cette belle animation satellite proposée par Météo France). L'œil du typhon a touché terre (en catégorie 1) le 5 près de la ville de Hamamatsu (Honshu), à environ 200 km au sud-ouest de la capitale (Tokyo) : de violentes rafales de vent ont été enregistrées dans l'archipel nippon lors du passage de ce typhon du 4 au 6 (166,8 km/h le 6 à Omaezaki et jusqu'à 180 km/h localement) ; il est tombé sur Tokyo plus de 200 mm de pluie en 24h, soit autant qu'en un mois en moyenne. D'autres stations ont enregistré des cumuls en 24h bien plus importants encore, comme Amagisan et Kagiana (préfecture de Shizuoka) avec respectivement 425,5 mm et 402,0 mm du 5 (1h) au 6 (1h UTC), ou encore Owase (préfecture de Mie) avec 398,0 mm du 4 (22h) au 5 (22hUTC), dont 363,5 mm en 12h et 300,0 mm en 6h le 5. Ces pluies torrentielles ont provoqué des inondations et des glissements de terrain dans la préfecture de Shizuoka, qui ont entraîné la mort de 7 personnes.
Dans le même temps, plus au sud, un nouveau typhon baptisé Vongfong s'est formé dans le nord-ouest de l'archipel des Mariannes. Il est devenu rapidement le 7 un super typhon de catégorie 5 (avec une chute de pression de 40 hPa en moins de 24h et une structure nuageuse remarquable), faisant de lui le système tropical le plus puissant de l'année 2014 (tous bassins confondus) et juste derrière le super typhon Haiyan qui avait dévasté les Philippines en novembre 2013. Le typhon Vongfong (rétrogradé en catégorie 4) a touché le sud de l'archipel japonais du 10 au 12. De fortes rafales de vent ont été enregistrées dans les archipels Okinawa et Amami (173,9 km/h le 11 à Miyagijima, 148,3 km/h le 11 à Okinoerabu), ainsi que de très importants cumuls de pluie en 24h : il est tombé jusqu'à 514,0 mm à Kunigami (Okinawa) du 10 (17h) au 11 (17h UTC), dont 417,5 mm en 12h le 11 entre 4h et 16h UTC [un record abs. à la station]. Par chance, le typhon s'est ensuite affaibli rapidement en atteignant les îles principales du Japon du 12 au 14. D'importants cumuls de pluie en 24h ont également été relevés dans les îles de Kyūshū (496,5 mm à Mikado du 12 [3h] au 13 [3h UTC]) et de Shikoku (445,5 mm à Torigatayama du 12 [9h] au 13 [9h UTC] et 444,5 mm à Kubokawa du 12 [7h] au 13 [7h UTC]).
— En Turquie, de fortes pluies se sont abattues dans l'ouest et le sud du pays du 23 au 25, occasionnant d'importantes inondations : en 3 jours, il est tombé 217 mm à Antalya et jusqu'à 460,6 mm à Manavgat, dont 335 mm en 24h le 25-26 et 280 mm en 8h le 25 (entre 3h et 11h).

Valeurs extrêmes relevées en Asie
Tnn
-40,6°C le 31 à Deputatskij (Russie, Sibérie)
-39,5°C le 31 à Selangoncy (Russie, Sibérie)
-38,6°C le 31 à Verhojansk (Russie, Sibérie)
À noter :
-29,7°C le 31 à Norilsk (Russie, Sibérie)
-22,4°C les 20 et 31 à Mohe (Chine, 297 m)
-19,1°C le 26 à Blacoveschenka (Kazakhstan, 153 m)
-18,5°C les 27 et 28 à Zharyk (Kazakhstan, 656 m)
-18,3°C le 26 à Uricky (Kazakhstan, 210 m)
-0,4°C le 31 à Kalam (Pakistan) 
Txx
+44,2°C le 12 à Chhor (Pakistan), +43,5°C le 11 et +42,2°C le 13
+43,3°C le 4 à Al Ahsa (Arabie Saoudite)
+43,0°C le 3 à Dammam/King Fahad International Airport (Arabie Saoudite)
+43,0°C les 6 et 7 à La Mecque (Arabie Saoudite)
+42,5°C le 1 à Dalbandin (Pakistan, 848 m)
+42,5°C le 8 à Nawabshah (Pakistan)
À noter :
+42,2°C le 10 à Bhuj-Rudramata (Inde)
+39,2°C le 11 à Bandar Lampung/Telukbetung (Indonésie), soit un record absolu à la station et pour l'île de Sumatra
+39,0°C le 9 à Bima (Indonésie)
+38,1°C le 8 à Semarang/Ahmadyani (Indonésie)
+38,0°C le 21 à Banjarmasin/Syamsuddin Noor (Indonésie), +37,8°C les 10 et 11
+36,6°C le 11 à Tanjung Pandan (Indonésie)
RRx/24h
527 mm le 12 à Atchutapuram (Inde)
514,0 mm le 10-11 [17h-17h UTC] à Kunigami (Japon, Okinawa), dont 417,5 mm en 12h le 11
496,5 mm le 12-13 [3h-3h UTC] à Mikado (Japon, Kyūshū, préfecture de Miyazaki)
445,5 mm le 12-13 [9h-9h UTC] à Torigatayama (Japon, Shikoku, préfecture de Kochi)
444,5 mm le 12-13 [7h-7h UTC] à Kubokawa (Japon, Shikoku, préfecture de Kochi)
430,0 mm le 10-11 [16h-16h UTC] à Higashi (Japon, Okinawa), dont 351,5 mm en 12h le 11 
425,5 mm le 5-6 [1h-1h UTC] à Amagisan (Japon, préfecture de Shizuoka)
415,5 mm le 12-13 [4h-4h UTC] à Kitakata (Japon, Kyūshū, préfecture de Miyazaki)
409,0 mm le 12-13 [8h-8h UTC] à Funato (Japon, Shikoku, préfecture de Kochi)
402,0 mm le 5-6 [1h-1h UTC] à Kagiana (Japon, préfecture de Shizuoka)
À noter aussi :
398,0 mm le 4-5 [22h-22h UTC] à Owase (Japon, préfecture de Mie), dont 363,5 mm en 12h et 300,0 mm en 6h le 5
391,0 mm le 5-6 [2h-2h UTC] à Shimizu (Japon, préfecture de Shizuoka)
387,0 mm le 5-6 [1h-1h UTC] à Nambu (Japon, préfecture de Yamanashi)
385,0 mm le 5-6 [1h-1h UTC] à Takaneka (Japon, préfecture de Shizuoka)
383 mm le 12 à Gantyada (Inde)
359,5 mm le 12-13 [11h-11h UTC] à Motoyama (Japon, Shikoku, préfecture de Kochi), dont 312,0 mm en 12h
344 mm le 12 à Yelamanchili (Inde)
340 mm le 12 à Srungavarapukota (Inde)
335,0 mm le 4-5 [12h-12h UTC] à Tanegashima (Japon, préfecture de Kagoshima), dont 313,0 mm en 12h
335 mm le 25-26 à Manavgat (Turquie) [109,6 mm le 23, 199,4 mm le 24 et 151,6 mm le 25], dont 280 mm en 8h le 25 (entre 3h et 11h)
293 mm le 25 à Macharla (Inde)
291 mm le 25 à Margao (Inde)
229,1 mm le 24 à Sarıgöl (Turquie)
218,0 mm le 25 à Da Nang (Vietnam)
214 mm le 25 à Udayagiri (Inde)
209,5 mm le 22 à Samanalawawa (Sri Lanka)
195,0 mm le 5-6 à Dong Hoi (Vietnam), dont 189 mm en 18h
190,9 mm le 24 à Taşağıl Depo (Turquie)
187,0 mm le 3 à Ramsar (Iran), dont 111 mm en 6h
183,7 mm le 20  Polonnaruwa (Sri Lanka)
177,2 mm le 30 à Kirindiwela (Sri Lanka)
176,7 mm le 24 à Belek (Turquie)
172,1 mm le 4 à Ranong (Thaïlande)
Rafales de vent
195 km/h le 12 à Visakhapatnam (Inde)
173,9 km/h le 11 à Miyagijima (Japon, Okinawa)
163,8 km/h le 6 à Omaezaki (Japon, Honshū)
163,1 km/h le 4 à Kita-Daito Airport (Japon, préfecture d'Okinawa)
163,1 km/h les 11 et 12 à Oku (Japon, Okinawa)
159,8 km/h le 11 à Tokashiki (Japon, Okinawa)
159,5 km/h le 6 à Choshi (Japon, Honshū)
157,3 km/h le 5 à Yakushima Airport (Japon, préfecture de Kagoshima)
156,2 km/h le 5 à Tanegashima (Japon, préfecture de Kagoshima)
154,1 km/h le 5 à Katsuura (Japon, Honshū)
153,4 km/h le 5 à Onoaida (Japon, préfecture de Kagoshima)
153,4 km/h le 6 à Oshima (Japon, Honshū)
150,1 km/h le 6 à Kozushima Airport (Japon, Honshū)


ARCTIQUE-GROENLAND :
Tnn
-52,6°C le 21 à GEO-Summit (Groenland, 3255 m)
À noter (pour les stations < 1000 m d'altitude ) :
-35,2°C le 30 à Eureka (Canada, Nunavut), -35,1°C le 31 et -34,6°C le 29
-31,5°C le 31 à Jubilejnaja (Russie)
Txx
+13,7°C le 10 à Nuuk (Groenland)
À noter :
— Des températures anormalement élevées ont été enregistrées dans l'archipel norvégien du Svalbard : Svalbard Lufthavn et Ny-Ålesund ont connu le 2e mois d'octobre le plus doux depuis 1975, derrière octobre 2000, la température moyenne mensuelle pour chacune de ces deux stations atteignant respectivement -1,9°C et -2,3°C (contre +1,4°C et +0,7°C en 2000). Notons également que ce mois d'octobre 2014 a été le plus humide à Svalbard Lufthavn avec un cumul mensuel de 42,9 mm, contre 40,6 mm en octobre 2000.
Plus au sud, sur l'île aux ours (Bjørnøya), la température est montée jusqu'à +11,0°C le 5, soit la 2e plus haute température pour un mois d'octobre (ex-æquo avec les +11,0°C du 05/10/2000), à 0,5°C seulement du record de chaleur mensuel datant du 08/10/2005 (+11,5°C).


AMÉRIQUE DU NORD et AMÉRIQUE CENTRALE :
— Un mois d'octobre 2014 bien plus chaud que la normale sur une grande partie de l'Amérique du Nord. Au Canada, les températures moyennes mensuelles ont été supérieures de +1 à +5°C à la normale selon les régions, avec un excédent thermique plus marqué dans le sud de la Colombie-Britannique, de l'Alberta et de la Saskatchewan.
Avec une température moyenne mensuelle de +13,9°C, les États-Unis contigus ont connu le 4e mois d'octobre le plus chaud depuis 1895. Les températures ont été très supérieures à la normale dans une grande moitié ouest du pays, ainsi que dans le nord-est (6e mois d'octobre le plus chaud dans l'État du Maine). La chaleur a été particulièrement marquée le long de la côte pacifique : Seattle, Portland, Monterey et de nombreuses autres stations des États de Washington, de l'Oregon et de Californie ont enregistré le mois d'octobre le plus chaud. Notons aussi que la ville de San Francisco (Californie) a enregistré son 3e mois d'octobre le plus chaud depuis 1874, tandis que la température moyenne mensuelle à Santa Ana (Californie) est la plus élevée depuis le début des mesures à la station en 1916.
Aux États-Unis, la température est montée jusqu'à +41,7°C les 5 et 6 à Furnace Creek (Californie, vallée de la Mort) et +41,1°C le 5 à Cachuma Lake (dans le sud de la Californie).
Seuls les États du Midwest américain (où la Tm sur les 11 premiers mois de l'année 2014 est la plus basse depuis 30 ans) ont connu un mois d'octobre proche de la normale. Toutefois, les températures ont été bien inférieures à la normale en début de mois, en particulier dans le Wisconsin où les premières chutes de neige se sont produites sur les hauteurs dès le 4. Les premiers flocons sont tombés également à Rockford et à Chicago (Illinois) ce jour-là : il s'agit des chutes de neige les plus précoces à Chicago depuis 1942 et les 3e plus précoces depuis 1884 (records : les 25/09/1928 et 25/09/1942).
— Sur le plan des précipitations, ce mois d'octobre est proche de la normale à l'échelle moyenne des États-Unis. Toutefois, cette moyenne nationale masque certaines disparités régionales : le nord des Rocheuses et le nord des Grandes Plaines ont accusé un déficit pluviométrique, un déficit nettement plus marqué plus au sud dans les États du Nevada et de l'Utah qui ont connu le 5e mois d'octobre le plus sec. Malgré quelques précipitations le 25 associées à une puissante dépression extra-tropicale sur la côte pacifique des États-Unis, la sécheresse a perduré dans une grande partie de la Californie. En revanche, les précipitations ont été excédentaires (en particulier durant la première moitié du mois) dans les États du Kentucky, du Missouri et du Tennessee qui ont connu l'un des 10 mois d'octobre les plus pluvieux depuis 1895 (4e mois d'octobre le plus pluvieux pour le Tennessee).
À titre d'exemple, il est tombé 236,0 mm à l'aéroport international de Kansas City (Missouri), soit le 2e plus important cumul pour un mois d'octobre à Kansas City depuis 1888.
Par ailleurs, malgré un mois d'octobre plus sec que la normale en Floride, de fortes précipitations ont eu lieu le 21 à West Palm Beach, où il est tombé jusqu'à 231,9 mm en seulement 6 heures, provoquant des inondations dans certains quartiers de la ville.
— Ce mois d'octobre a été légèrement plus chaud que la normale en Alaska (États-Unis) et le 5e plus sec depuis 1918 (35% en dessous de la normale).
— Au Mexique, les températures ont été supérieures de +1 à +2°C à la normale dans la moitié nord du pays, notamment en début de mois. La tempête tropicale Trudy, qui s'est formée sur la côte pacifique dans le sud du Mexique, a donné de fortes précipitations qui ont occasionné des inondations et des glissements de terrain. Il est tombé en 24h jusqu'à 404,0 mm le 18 à Ometepec. Notons qu'il est tombé quelques jours plus tôt jusqu'à 416,0 mm en 24h le 14 à Agua Dulce (dans le sud de l'État de Veracruz) sous un amas nuageux convectif particulièrement actif.
Si la tempête tropicale Trudy a causé le plus dégâts, deux ouragans (Simon et Vance) se sont développés au cours de ce mois d'octobre dans le Pacifique oriental au large des côtes mexicaines. L'ouragan Simon est devenu le 8e ouragan majeur de la saison dans cette région du Pacifique en atteignant la catégorie 4 sur l'échelle Saffir-Simpson le 4. La tempête tropicale Vance (le 31), devenue ouragan de catégorie 2 le 03/11/2014, ponctue la saison cyclonique la plus active dans le Pacifique oriental depuis 1992.
L'ouragan Gonzalo
le 13/10/2014 à 17h00 locales.
— Le passage de l'ouragan Gonzalo a provoqué de fortes précipitations et de violentes rafales de vent dans les Antilles du 12 au 14, puis dans les Bermudes le 17. Au stade de tempête tropicale, il a touché tout d'abord Antigua-et-Barbuda les 12 et 13, avec de fortes rafales de vent : 132 km/h le 12 au matin à Bermuda Airport et surtout 165 km/h le 13 sur l'île d'Antigua. Devenu ouragan de catégorie 1, Gonzalo a ensuite menacé la Guadeloupe (pour finalement passé au nord de Grande-Terre) et surtout les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy qui sont passées en alerte rouge le 13. L'œil du cyclone a traversé l'île de Saint-Barthélemy le 13 en fin d'après-midi : les rafales de vent ont atteint 204 km/h à Gustavia à 16h22 (heure locale) selon Météo France, soit un record absolu depuis l'ouverture de la station en 1959. À Saint-Martin, des pointes à 160 km/h ont été relevées. 4 victimes au total ont été déplorées dans les îles françaises des Petites Antilles. L'ouragan Gonzalo a atteint la catégorie 4 le 15 après-midi (un record depuis 2011 dans l'Atlantique nord), puis a rétrogradé en catégorie 3 avant de frapper de plein fouet les Bermudes le 17 avec des rafales qui ont atteint 232 km/h sur l'île Saint-David, à proximité de l'aéroport international : il s'agit du plus puissant ouragan dans l'archipel des Bermudes depuis l'ouragan Fabian en 2003 (les rafales avaient atteint 264 km/h le 05/09/2003 à Bermuda Harbour Radio). Gonzalo a ensuite été repris dans la circulation tempérée et est venu alimenter en air chaud et humide une dépression atlantique qui a glissé sur l'Europe quelques jours plus tard.
— Des pluies torrentielles du 7 au 10 ont provoqué de graves inondations et des glissements de terrain au Honduras et au Nicaragua, qui ont fait au moins 24 victimes. Il est tombé jusqu'à 378 mm en 24h à Altagracia (Nicaragua, département de Rivas) entre le 8 et le 9, soit un record historique pour l'île nicaraguayenne d'Ometepe et l'une des plus fortes valeurs enregistrées dans le pays.
La tempête tropicale Hanna qui s'est formée à proximité de la côte nord-orientale du Nicaragua le 27 a donné également de fortes précipitations dans le nord-est du pays : les cumuls ont dépassé les 300 mm par endroits.

Valeurs extrêmes relevées en Amérique du Nord et en Amérique centrale
Tnn
-27,4°C les 24 et 31 à Kugaaruk (Canada, Nunavut, 68°32'N, 16 m)
-27,4°C le 27 à Margaret Lake (Canada, Yukon, 68°48'N, 568 m) et -27,0°C le 26
À noter :
-23,9°C le 29 à Bettles (États-Unis, Alaska)
-17,2°C le 28 à Daniel Fish Hatchery (États-Unis, Wyoming, 2236 m)
-13,3°C le 31 à Huron (États-Unis, Dakota du Sud)
-11,7°C le 31 à Bismarck (États-Unis, Dakota du Nord)
-11,1°C le 31 à Aberdeen (États-Unis, Dakota du Sud)
-10,6°C le 31 à Fargo (États-Unis, Dakota du Nord)
-5,5°C le 13 à La Rosilla (Mexique)
+6,2°C le 27 à Las Pilas (Salvador), soit un record de froid mensuel (précédent record : +7,2°C en octobre 1989)
+8,7°C le 27 à Los Andes (Salvador), soit un record de froid mensuel (précédent record : +9,5°C en octobre 1965)
Txx
+43,0°C le 3 à Ciudad Obregón (Mexique) et +42,0°C le 4
+43,0°C le 20 à El Gallo (Mexique)
À noter :
+42,6°C le 24 à San Francisco (Mexique) et +42,4°C le 4
+42,5°C le 14 à Jesús María (Mexique)
+41,7°C les 5 et 6 à Furnace Creek (États-Unis, Californie, vallée de la Mort)
+41,1°C le 5 à Cachuma Lake (États-Unis, Californie)
+41,0°C le 3 à Huejutla (Mexique)
+41,0°C le 17 à Chinipas (Mexique)
+40,0°C le 4 à Santa Maria (États-Unis, Californie)
+39,4°C le 3 à Fullerton (États-Unis, Californie)
+37,8°C le 3 à Long Beach (États-Unis, Californie)
+37,2°C les 3 et 4 à Phoenix Sky Harbor International Airport (États-Unis, Arizona)
+36,6°C les 5 et 6 à Los Angeles Downtown (États-Unis, Californie)
+36,6°C le 6 à Fresno (États-Unis, Californie)
+36,1°C le 5 à Bakersfield (États-Unis, Californie)
+36,1°C le 8 à San Angelo (États-Unis, Texas)
+34,4°C le 3 à Monterey (États-Unis, Californie)
+33,3°C le 3 à San Francisco Downtown (États-Unis, Californie)
+32,9°C le 2 à Golden Rock (St-Kitts-et-Nevis), soit l'une des plus hautes Tx sur l'île de Nevis
+29,0°C le 14 à St-Anicet 1 (Canada, Québec)
+15,6°C le 5 à Annette (États-Unis, Alaska)
RRx/24h
416,0 mm le 14 à Agua Dulce (Mexique)
404,0 mm le 18 à Ometepec (Mexique)
378 mm le 8-9 à Altagracia (Nicaragua)
À noter :
283,5 mm le 17 à Copala (Mexique)
266,0 mm le 15 à San Jose del Carmen (Mexique)
240,0 mm le 17 à Omepec (Mexique)
231,9 mm en 6h le 21 à West Palm Beach Shores (États-Unis, Floride)
230,8 mm le 3 à El Pujal (Mexique)
223,0 mm le 15 à La Cangrejera (Mexique) et 166,0 m mle 22
223,0 mm le 29 à Tapijulapa (Mexique)
221,8 mm le 19 à Las Vigas (Mexique)
221,7 mm le 15 à Pueblo Nuevo (Mexique)
207,0 mm le 7 à Finca Cerritos (Costa Rica)
202,0 mm le 7 à Finca Palo Seco (Costa Rica)
198,0 mm le 1 à San Marcos (Mexique)
197,5 mm le 20 à Salina Cruz (Mexique)
194,5 mm le 21 à Cozumel (Mexique)
194,0 mm le 13 à Cuetzalan (Mexique)
188,0 mm le 14 à Concepción Oriente (Salvador)
182,5 mm le 7 à Finca Pocares (Costa Rica)
180,8 mm le 7 à Finca Nicoya (Costa Rica)
170,0 mm le 19 à Yamonho (Mexique)
170,0 mm le 21 à Playa del Carmen (Mexique)
163,6 mm le 21 à Cancún (Mexique)
163,3 mm le 15 au Mt Mitchell (États-Unis, Caroline du Nord)
160,0 mm le 10 à Sensunapán (Salvador)
147,7 mm le 23 à Tunas de Zaza (Cuba)
147 mm le 27 à Ajoupa-Bouillon (Martinique, France)
118 mm le 27 à Lorrain (Martinique, France)
Rafales de vent
231,7 km/h le 17 sur l'île Saint-David (St David's AWOS Station, Bermudes, Territoire d'outre-mer du Royaume-Uni)
204 km/h le 13 à Gustavia (Saint-Barthélemy, France)


AMÉRIQUE DU SUD :
— Ce mois d'octobre 2014 a été extrêmement chaud sur la majeure partie de l'Amérique du Sud, avec des températures moyennes mensuelles de +2 à +6°C au-dessus des normales. Cette chaleur a été particulièrement marquée dans le sud et le centre-est du Brésil, dans le nord-est de l'Argentine et au Paraguay où l'anomalie thermique positive atteint +4 à +6°C. Une première vague de chaleur a affecté ces régions (y compris la Bolivie) à la mi-octobre : la température est montée jusqu'à +46,2°C le 15 à Villamontes (Bolivie) et plusieurs stations disposant parfois de séries d'observation de plus de 100 ans ont enregistré un nouveau record de chaleur mensuel, ou un record absolu pour un certain nombre d'entre elles ; voici quelques exemples :
  • +46,1°C le 16 et +45,1°C le 15 à Presidencia Roque Saenz Peña Aero (Argentine), soit un record absolu (précédent record : +45,0°C le 06/11/1937) ;
  • +44,8°C le 17 à Pozo Colorado (Paraguay), égalant le record absolu du 09/11/1968 ; 
  • +44,6°C les 16 et 17 à Mariscal Estigarribia (Paraguay), soit un record absolu ;
  • +44,4°C le 16 et +44,1°C le 15 à Resistencia (Argentine), soit un record absolu (précédent record : +43,5°C le 02/11/2009) ;
  • +43,7°C le 17 à Formosa (Argentine), soit un record absolu (précédent record : +43,5°C) ;
  • +43,6°C le 16 et +43,0°C le 15 à Yacuiba (Bolivie), soit un record absolu (précédent record : +43,0°C en novembre 1974) ;
  • +43,6°C le 16 à General Bruguez (Paraguay), soit un record absolu ;
  • +43,6°C le 16 à Yacuiba (Bolivie), soit un record absolu ;
  • +42,9°C le 15 à Coxim (Brésil), soit un record absolu depuis l’ouverture de la station en 2006 (précédent record : +42,0°C le 19/09/2010) et la 3e plus haute température relevée tous mois confondus dans l’État du Mato Grosso do Sul (records : +43,8°C le 15/11/1962 et +43,0°C le 16/11/1962 à Corumbá) ;
  • +42,7°C le 16 à Porto Murthino (Brésil), soit un record absolu depuis l’ouverture de la station en 2006 (précédent record : +41,5°C les 29/10/2008 et 28/11/2011) ;
  • +42,5°C le 17 à Água Clara (Brésil), soit un record absolu (précédent record : +40,5°C le 30/10/2012) ;
  • +42,5°C le 17 à Três Lagoas (Brésil), soit un record absolu (précédent record : +41,5°C le 25/09/2004) ;
  • +42,4°C le 16 à Jujuy (Argentine, 921 m), soit un record absolu (précédent record : +42,0°C en décembre 2010) ;
  • +42,0°C les 16, 17 et 18 à San Jose de Chiquitos (Bolivie), soit un record absolu ;
  • +41,5°C le 17 à Valparaíso (Brésil), soit un record absolu depuis 1956 et la 3e plus haute température relevée tous mois confondus dans l’État de São Paulo (records : +43,0°C le 03/02/1933 et +42,1°C le 16/01/1956 à Iguape) ;
  • +41,2°C le 15 à Barretos (Brésil), soit un record absolu ;
  • +40,7°C le 15 à Uberaba (Brésil), soit un record absolu ; 
  • +40,3°C le 16 et +40,0°C le 15 à São Simão (Brésil), soit un record absolu depuis 1961 (précédent record : +39,2°C le 30/10/2012) ;
  • +40,2°C le 15 et +40,0°C le 14 à Campo Grande (Brésil), soit un record absolu (précédent record : +39,7°C le 17/11/1985) ;
  • +39,7°C le 15 à Tarija (Bolivie, 1854 m !), soit un record absolu ;
  • +39,4°C les 15 et 17 à Goiânia (Brésil), soit un record absolu depuis 1937 ;
  • +39,3°C le 17 à São Paulo North (Brésil), soit un record absolu ;
  • +39,1°C le 15 à Bambui (Brésil), soit un record absolu ;
  • +37,9°C le 19 et +37,8°C le 18 à São Carlos (Brésil), soit un record absolu (précédent record depuis 1961 : +37,6°C le 06/02/1964) ;
  • +37,8°C le 15 à Franca (Brésil), soit un record absolu ;
  • +37,8°C le 17 à São Paulo-Mirante de Santana (Brésil), soit un record absolu (précédent record depuis 1943 : +37,0°C le 20/01/1999) ;
  • +37,5°C le 17 à Guarulhos (Brésil), soit un record absolu depuis 1983 (précédent record : +37,3°C le 30/10/2012) ;
  • +36,6°C le 15 à São Lourenco (Brésil), soit un record absolu ;
  • +35,8°C le 17 à São Paulo Airport (Brésil), soit un record absolu.
Une seconde vague de chaleur s'est produite en fin de mois et a concerné principalement l'Uruguay (+36,4°C le 28 à Salto et à Rivera) et l'Argentine (+35,6°C le 27 à Buenos Aires et jusqu'à +45,0°C le 29 à Santiago del Estero [un record mensuel à la station]).
— De fortes précipitations se sont abattues sur la région de Vitória (sur la côte est du Brésil) en toute fin de mois : il est tombé 219,0 mm en 24h à l'aéroport de Vitória (du 30/10 [12h] au 31/12 [12h UTC]), dont 190 mm en 6h.
— Ce mois d'octobre a été plus pluvieux que la normale dans le centre-est de l'Argentine, notamment en raison de fortes précipitations les 27 et 28. Les stations de Tres Arroyos (province de Buenos Aires) et Santa Rosa (province de La Pampa) ont enregistré le mois d'octobre le plus pluvieux depuis 1961 avec respectivement 190,5 mm et 221,5 mm (contre 181,3 mm et 209,4 mm en octobre 1967).
— En Guyane française, ce mois d'octobre 2014 a été particulièrement chaud et sec (4e plus chaud et 9e plus sec depuis 1955). Il est tombé seulement 168,5 mm à Roura, principalement le 24 sous un violent orage : 111 mm en 2h (entre 13h et 15h), dont 39,5 mm en 12 minutes et 4 mm en 1 minute !

Valeurs extrêmes relevées en Amérique du Sud
Tnn
-14,9°C le 30 à Vilacota (Pérou, 4440 m)
À noter aussi :
-5,8°C le 1 à Balmaceda (Chili)
-5,7°C le 8 à Bariloche (Argentine)
Txx
+46,2°C le 15 à Villamontes (Bolivie), +46,1°C le 16 et +44,1°C le 18
+46,1°C le 16 à Presidencia Roque Saenz Peña Aero (Argentine) et +45,1°C le 15
+46,0°C le 16 à Rivadavia (Argentine)
+45,8°C le 16 à El Fortín (Argentine)
+45,6°C le 16 à Las Lomitas (Argentine), +45,0°C le 15 et +44,5°C le 17
+45,0°C le 29 à Santiago del Estero (Argentine) et +44,5°C le 27
+44,8°C le 17 à Pozo Colorado (Paraguay), +44,0°C les 15, 16 et 18
+44,6°C les 16 et 17 à Mariscal Estigarribia (Paraguay), +44,2°C le 15
+44,4°C le 16 à Resistencia (Argentine) et +44,1°C le 15
+44,3°C le 15 à Tartagal (Argentine)
À noter :
+43,7°C le 17 à Formosa (Argentine)
+43,6°C le 16 à General Bruguez (Paraguay)
+43,6°C le 16 à Yacuiba (Bolivie) et +43,0°C le 15
+43,0°C le 16 à Bermejo (Bolivie)
+42,9°C le 15 à Coxim (Brésil)
+42,7°C le 16 à Porto Murtinho (Brésil), +41,6°C le 17, +41,5°C les 14 et 15
+42,5°C le 17 à Água Clara (Brésil), +41,7°C le 14, +41,3°C le 16, +41,1°C le 15 et +41,0°C le 13
+42,5°C le 17 à Três Lagoas (Brésil), +42,2°C le 15, +41,9°C le 14 et +41,5°C le 13
+42,4°C le 16 à Jujuy (Argentine, 921 m) et +41,6°C le 15
+42,0°C les 16, 17 et 18 à San Jose de Chiquitos (Bolivie)
+42,0°C le 16 à Corrientes Aero (Argentine)
+41,9°C le 26 à Tucuman (Argentine)
+41,5°C le 17 à Goias (Brésil), +41,3°C le 2, +41,2°C les 15 et 16, +41,1°C le 14 et +41,0°C le 12
+41,5°C le 17 à Valparaíso (Brésil)
+41,4°C le 15 à Jardim (Brésil)
+41,4°C le 29 à Catamarca (Argentine)
+41,4°C le 29 à La Rioja (Argentine)
+41,2°C le 15 à Barretos (Brésil)
+41,1°C le 14 à Maracaju (Brésil)
+41,1°C le 16 à Xavantina (Brésil)
+41,1°C le 27 à Oeiras (Brésil)
+41,0°C le 12 à Cuiaba (Brésil)
+41,0°C le 17 à Juti (Brésil)
+41,0°C le 17 à Natagaima (Colombie), +40,8°C le 3, +40,6°C le 21, +40,2°C les 14 et 23
+40,9°C le 15 à Miranda (Brésil)
+40,7°C le 15 à Uberaba (Brésil)
+40,3°C le 16 à São Simão (Brésil) et +40,0°C le 15
+40,2°C le 12 à Nátaga (Colombie)
+40,2°C le 15 à Campo Grande (Brésil) et +40,0°C le 14
+39,7°C le 15 à Tarija (Bolivie, 1854 m !) et +39,0°C le 16
+39,7°C le 17 à Catanduva (Brésil)
+39,4°C les 15 et 17 à Goiânia (Brésil)
+39,3°C le 17 à São Paulo North (Brésil)
RRx/24h
219,0 mm le 30-31 à Vitória Airport (Brésil), dont 190 mm en 6h
194,0 mm le 18 à Barbacoas (Colombie), 170,0 mm le 31 et 149,0 mm le 25
192,0 mm le 19 à La Gloria (Colombie), 130,0 mm les 7 et 8, 128,0 mm le 31
188,0 mm le 10 à Orocué (Colombie)
182,0 mm le 27 à Bordenave (Argentine)
159,0 mm le 8 à Belén De Umbría (Colombie)
150,0 mm le 25 à Salento (Colombie)
145,9 mm le 11 à Providencia (Colombie)
132,0 mm le 26 à Coronel Pringles (Argentine)
132,0 mm le 28 à Buenos Aires Observatoire (Argentine)


ANTARCTIQUE :
Tnn
-74,4°C le 9 au Dome Argus (4100 m)
-72,3°C le 9 à Concordia (3233 m)
Txx
+8,1°C le 8 à Base Esperanza (station argentine)
Rafale de vent
172 km/h le 13 à Casey (station australienne)


AFRIQUE-OCÉAN INDIEN :
— Comme en septembre 2014, des températures anormalement élevées ont été enregistrées en Afrique du Nord durant ce mois d'octobre : +2 à +3°C au-dessus de la normale mensuelle et jusqu'à +4°C voire +5°C localement au Maroc et en Algérie.
— De violentes précipitations se sont abattues sur l'archipel des Canaries le 19, en particulier sur la province de Santa Cruz de Tenerife où il est tombé jusqu'à 140,6 mm en 24h (dont 102,8 mm en 1h !), soit un record en 24h au mois d'octobre depuis au moins 1924. Ces fortes pluies ont provoqué d'importantes inondations et des glissements de terrain. L'observatoire de Santa Cruz de Tenerife a connu finalement le mois d'octobre le plus pluvieux depuis 1885 avec un cumul mensuel de 141,2 mm.
— L'île de la Réunion (France) a connu le mois d'octobre le plus chaud depuis au moins 1969, principalement en raison de la persistance jusqu'au 27 de pressions plus basses qu'à l'accoutumée sur le sud du canal du Mozambique et de Madagascar et d'un courant de NE dont la particularité est de diriger des masses d'air nettement plus chaudes sur l'île : la température moyenne mensuelle bat de +0,8°C le précédent record établi en octobre 2010. Les températures ont été exceptionnellement élevées, aussi bien de jour que de nuit, et dignes d'un mois de novembre, voire de décembre pour les maximales de certains postes (comme Cilaos). L'écart par rapport à la normale 1981-2010 atteint +1,7°C pour les minimales et +1,6°C pour les maximales. La presque totalité des postes mesurant la température sur l'île (41 sur 45 postes opérationnels) ont enregistré le mois d'octobre le plus chaud, mais aucun poste disposant au moins de 30 ans de données n'a battu de record absolu de température maximale pour un mois d'octobre. En revanche, de nombreux postes ont enregistré la plus haute température minimale pour un mois d'octobre, comme Gillot-Aéroport avec une Tn de +23,8°C le 16 (précédent record : +23,3°C le 28/10/1997).
Quant à la pluviométrie, elle est restée globalement déficitaire (-20%), malgré des excédents notables dans le quart sud-ouest de l'île (dus principalement à de fortes pluies le 28).

Valeurs extrêmes relevées en Afrique et dans l'océan Indien
Tnn
-6,5°C le 5 à Buffelsfontein (Afrique du Sud, 1094 m), -4,8°C le 14, -3,1°C le 6 et -3,0°C le 19
-3,8°C le 4 à Barkly East (Afrique du Sud, 1816 m)
-3,3°C le 18 à Sutherland (Afrique du Sud, 1459 m) et -3,0°C le 9
Txx
+44,2°C le 5 à Akjoujt (Mauritanie), +43,5°C le 10 et +43,0°C le 11
+44,0°C le 22 à Matam (Sénégal), +43,0°C les 16 et 17
+43,8°C le 8 à Asswan (Égypte) et +43,5°C le 7
+43,7°C le 9 à Dongola (Soudan)
+43,5°C les 11 et 17 à Podor (Sénégal), +43,0°C les 10 et 18
+43,0°C le 4 à Atar (Mauritanie)
+43,0°C le 9 à Abu Hamed (Soudan)
+42,6°C le 6 à Nouakchott (Mauritanie) et +42,4°C le 22
+42,6°C le 8 à Shukuza (Afrique du Sud)
+42,3°C les 10 et 18 à Rosso (Mauritanie)
+42,3°C le 26 à Augrabies Falls (Afrique du Sud), soit un record mensuel depuis 1983 (précédent record : +42,2°C le 11/10/2001)
À noter :
+40,6°C le 28 à Hardap (Namibie, 1108 m) et +40,5°C le 27
+40,4°C le 23 à Okaukuejo (Namibie, 1102 m), +40,1°C le 22 et +40,0°C le 26
+40,0°C le 14 à Djerba Mellita (Tunisie)
+39,9°C le 9 à Oudestad (Afrique du Sud), soit un record mensuel depuis 1972 (précédent record : +38,5°C le 23/10/2011)
+39,1°C le 14 à Gabes (Tunisie)
+39,0°C le 14 à Medenine (Tunisie)
+37,8°C le 8 à Mananga (Swaziland)
+36,0°C le 22 à Tenerife Sur (Canaries, Espagne)
+34,4°C le 22 à La Palma Aéroport (Canaries, Espagne), soit un record de chaleur mensuel (précédent record : +33,4°C le 18/10/1995).
+27,7°C le 22 à Bellevue Bras-Panon (Réunion, France, 480 m), soit un record mensuel depuis le début des mesures à la station en 1990 (précédent record : +27,3°C le 22/10/2009).
RRx/24h
140,6 mm le 19 à Santa Cruz de Tenerife (Canaries, Espagne), dont 102,8 mm en 1h
123,8 mm le 19 à Anaga (Canaries, Espagne)
117 mm le 7 aux Hauts de Ste-Rose (Réunion, France)
Rafale de vent 
126 km/h le 12 à Naâma (Algérie)


AUSTRALIE-OCÉANIE :
— Un mois d'octobre 2014 extrêmement chaud en Australie (2e plus chaud à l'échelle des températures moyennes derrière octobre 1988 et le plus chaud à l'échelle des températures maximales moyennes depuis 1910), en particulier dans les 3 États d'Australie-Méridionale, de Nouvelle-Galles du Sud et d'Australie-Occidentale où ce mois d'octobre arrive en tête des plus chauds.
Dans ces 3 États, de nombreuses stations ont enregistré de nouveaux records de chaleur pour un mois d'octobre (Tm, Tx, Tn), notamment en raison d'une forte chaleur du 7 au 11 en Australie-Occidentale, puis du 21 au 25 dans le sud du pays principalement, puis du 26 au 28 dans la majeure partie du pays (plus de 50 records mensuels de Tx ont été battus les 26 et 27). À titre d'exemple, la station du Mt Barker (Australie-Méridionale, 359 m) a enregistré les Tm et Txm mensuelles les plus élevées depuis 1863 (Tm de +16,3°C, contre +15,5°C en octobre 1867 ; Txm de +24,4°C, contre +22,5°C en octobre 2006), ainsi que la plus haute Tx en octobre depuis au moins 1957 (+35,3°C le 21, contre +34,9°C le 12/10/2004).
Notons aussi que la température la plus élevée a été relevée en début de mois, +45,2°C le 9 à Bidyadanga (Australie-Occidentale), soit un record mensuel à la station depuis 1959 (précédent record : +43,8°C le 14/10/2007) ; c'est aussi la première fois que la température dépasse les +45°C aussi tôt dans l'année (printemps austral) en Australie, battant ainsi le précédent record qui remontait au 22/10/2002. Par ailleurs, Melbourne (capitale de l'État de Victoria) a connu le mois d'octobre le plus chaud en égalant le record d'octobre 1963 avec une Tm de +17,0°C.
— Ce mois d'octobre a également été très sec en Australie (le 7e plus sec à l'échelle nationale, le plus sec en Australie-Méridionale), excepté en Australie-Occidentale où certaines stations ont même enregistré le mois d'octobre le plus pluvieux (comme à Ravensthorpe depuis 1902 ou à Corrigin depuis 1932).
Le déficit pluviométrique a été exceptionnel en Australie-Méridionale : plusieurs stations disposant de très longue séries de mesures ont enregistré le mois d'octobre le plus sec ; en voici quelques exemples :
  • 1,0 mm à Melrose, soit un record depuis 1861 (précédent record : 1,4 mm en octobre 2006) ;
  • 0,4 mm à Jamestown, soit un record depuis 1877 (précédent record : 0,6 mm en octobre 2006) ;
  • 0,2 mm à Yongala, soit un record depuis 1881 (précédent record : 0,3 mm en octobre 2006) ;
  • 1,0 mm à Elliston, soit un record depuis 1882 (précédent record : 2,2 mm en octobre 2006) ;
  • 0,4 mm au Mt Hope, soit un record depuis 1927.
— Un mois d'octobre 2014 plus sec que la normale en Nouvelle-Zélande, surtout dans le nord et l'est de l'île du Sud, mais des précipitations excédentaires dans le sud-ouest.
L'ouragan Ana sur l'archipel d'Hawaï
le 18/10/2014. © MODIS/NASA
— La saison humide a débuté dans l'archipel d'Hawaï (États-Unis) avec des précipitations substantielles du 1 au 7. De plus fortes précipitations associées à l'ouragan Ana se sont produites du 17 au 19, en particulier dans le sud-est de Big Island : il est tombé jusqu'à 296,4 mm en 3 jours à Keaumo (dont 288,0 mm en 24h le 17-18 [2h-2h PM], 156,0 mm en 12h) et 218,7 mm à Kulani/National Wildlife Refuge (dont 199,1 mm en 24h le 17-18 [2h-2h PM]). Par ailleurs, l'observatoire du Mauna Loa a enregistré le mois d'octobre le plus pluvieux depuis 1955 : le cumul mensuel s'élève à 158,5 mm, soit plus que le cumul annuel de 2012, 2010, 1998, 1995 et 1983 !

Valeurs extrêmes relevées en Australie et en Océanie
Tnn
-7,4°C le 17 à Thredbo AWS (Australie, Nouvelle-Galles du Sud)
À noter :
-5,8°C le 14 à Liawenee (Australie, Tasmanie)
-5,7°C le 1 au Mt Hotham (Australie, Victoria)
-4,9°C le 25 à Middlemarch (Nouvelle-Zélande)
-4,4°C le 1 au Mt Ginini AWS (Australie, ACT)
-3,3°C le 4 à Timaru (Nouvelle-Zélande)
-3,2°C le 5 à Wallaceville (Nouvelle-Zélande), soit un record de froid mensuel depuis le début des relevés à la station en 1939.
Txx
+45,2°C le 9 à Bidyadanga (Australie, Australie-Occidentale), soit un record mensuel à la station depuis 1959 (précédent record : +43,8°C le 14/10/2007).
+44,5°C le 9 à Mandora (Australie, Australie-Occidentale), +44,1°C le 22, +43,8°C le 31 et +43,7°C le 10
+44,1°C le 7 à Derby Aero (Australie, Australie-Occidentale), soit un record mensuel à la station depuis 1972 (précédent record : +43,7°C les 23/10/1979 et 11/10/2013).
À noter :
+43,8°C le 27 à Marble Bar (Australie, Australie-Occidentale)
+43,5°C le 27 à Roebourne Aero (Australie, Australie-Occidentale)
+43,5°C le 30 à Lajamanu Airport (Australie, Territoire du Nord)
+43,5°C le 31 à Fitzroy Crossing Aero (Australie, Australie-Occidentale)
+43,4°C le 7 à Curtin Aero (Australie, Australie-Occidentale)
+43,3°C le 26 à Birdsville Airport (Australie, Queensland)
+43,2°C le 31 à Argyle Aerodrome (Australie, Australie-Occidentale)
+43,1°C le 26 à Moomba Airport (Australie, Australie-Méridionale)
+43,0°C le 30 à Wyndham Aero (Australie, Australie-Occidentale)

+34,5°C le 5 à Rarawai Mill (Fidji)
+34,0°C le 10 à Nadi Airport (Fidji)
+33,0°C le 7 à Labasa Airport (Fidji)
+32,6°C le 24 à Udu Point (Fidji), soit un record mensuel à la station depuis 1957 (précédent record : +32,5°C en octobre 2006).
+27,5°C le 17 à Christchurch/Riccarton (Nouvelle-Zélande)
RRx/24h
288,0 mm le 17-18 à Keaumo (États-Unis, Hawaï, Big Island), dont 156,0 mm en 12h
204,6 mm le 15 à Bendalong STP (Australie, Nouvelle-Galles du Sud)
204 mm le 5 à Milford Sound (Nouvelle-Zélande)
199,1 mm le 17-18 à Kulani/National Wildlife Refuge (États-Unis, Hawaï, Big Island)
174,0 mm le 16 à Ivory Glacier (Nouvelle-Zélande, 1390 m)
149,0 mm le 28 à Vanuabalavu (Fidji)
148,8 mm le 17 à Kealokomo (États-Unis, Hawaï, Big Island), dont 145,3 mm en 12h
146,8 mm le 15 à Ulladulla (Australie, Nouvelle-Galles du Sud)
143,0 mm le 15 à Sans Souci/Public School (Australie, Nouvelle-Galles du Sud), soit un record en 1 jour au mois d'octobre depuis le début des mesures à la station en 1899 (précédent record : 127,3 mm le 05/10/1916).
142,5 mm le 17-18 à Hakalau (États-Unis, Hawaï, Big Island)
136,7 mm le 17 à Kapala Ranch (États-Unis, Hawaï, Big Island)
135,0 mm le 21 à Vunisea (Fidji)
131,1 mm le 17 à Pali 2 (États-Unis, Hawaï, Big Island)
À noter :
116,7 mm le 5 à Tokotoko (Fidji)
116,6 mm le 17-18 à Pahala (États-Unis, Hawaï, Big Island)
115,8 mm le 17-18 à Hilo International Airport (États-Unis, Hawaï, Big Island)
110,9 mm le 29 à Udu Point (Fidji)
106,2 mm le 17-18 à Kahuku Ranch (États-Unis, Hawaï, Big Island)
105,2 mm le 17 à Mountain View (États-Unis, Hawaï, Big Island)
101,9 mm le 17-18 à Piihonua (États-Unis, Hawaï, Big Island)
101,1 mm le 7 à Puu Kukui (États-Unis, Hawaï, Maui)
Rafales de vent
196 km/h le 6 à Cape Turnagrain (Nouvelle-Zélande)
150 km/h le 6 à Kaikoura (Nouvelle-Zélande)
148 km/h le 6 à Cape Grim BAPS (Australie, Tasmanie)
148 km/h le 28 à Maatsuyker Island Lighthouse (Australie, Tasmanie)
148 km/h le 28 au Mt Read (Australie, Tasmanie)
135 km/h le 31 à Coober Pedy Airport (Australie, Australie-Méridionale)
130 km/h le 6 à Paraparaumu (Nouvelle-Zélande)


Anomalies de température en octobre 2014 par rapport à la moyenne 1998-2006
Événements climatiques significatifs en octobre 2014
© NCDC/NOAA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire